Le ludospace de Peugeot démarre à partir de 23'150 euros.

Lors de la 88ème édition du salon automobile de Genève, Peugeot a révélé le descendant et remplaçant du Partner Tepee : le Rifter. Le ludospace selon Peugeot est le cousin au Citroën Berlingo et Opel Combo Life, ils partagent la même plateforme et ainsi que de nombreux éléments.

Vous aimerez aussi:

Plusieurs mois après sa présentation, le constructeur au Lion dévoile la grille tarifaire de son Rifter. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la montée en gamme est très visible au niveau des prix. Le Peugeot Rifter coûte plus cher que le Partner Tepee. En entrée de gamme, le Rifter démarre à 23'150 euros ! À version équivalente, le Rifter affiche une hausse d'environ 2000 euros.

Peugeot Rifter (2018) shooting studio
Peugeot Rifter (2018) shooting studio

On retrouve trois niveaux de finition au catalogue : Active, Allure et GT Line. Sous le capot, les clients ont le choix entre le bloc essence 1,2 PureTech de 110 ch ainsi que le moteur diesel 1,5 BlueHDi décliné en 100 et 130 ch. Il est à noter que ce Rifter est couplé à une boîte manuelle à six rapports, mais que les clients devront se contenter d'une boîte à cinq rapports s'ils choisissent le moteur 1,5 BlueHDi de 100 ch. La boîte EAT8 est au catalogue, mais elle ne peut être indexée qu'avec le bloc 1,5 BlueHDi de 130 ch.

Enfin, il faut savoir que le Peugeot Rifter est disponible en version "Standard" (qui mesure 4,40 m de long) et en version "Long" (qui grandit de quelques centimètres pour atteindre les 4,75 m). Pour repartir au volant de la version "Long", il faudra payer 1000 euros de plus par rapport aux prix affichés ci-dessous.

  Active Allure GT Line
PureTech 110 BVM6 23'150 € 24'650 € 26'700 €
BlueHDi 100 BVM5 24'300 € 25'800 € 27'850 €
BlueHDi 130 BVM6 26'050 € 27'550 € 29'600 €
BlueHDi 130 EAT8   29'250 € 31'300 €

Voir aussi:

 

Galerie: Peugeot Rifter 2018