Les symboles d'un changement de cap en sport automobile dans les années 60...

Des voitures ayant remporté les 500 miles d'Indianapolis – avec des monoplaces tant à moteur avant qu'à moteur arrière -, rejoindront le célèbre concours américain cette année.

La transition des 500 miles d'Indianapolis entre les voitures à moteur avant et les voitures à moteur dans le milieu des années 60 sera célébré cette année lors de l'édition 2018 du très renommé Concours d'Elegance de Pebble Beach.

Une catégorie spéciale, nommée 'The Indianapolis Revolution', fera l'objet d'une exhibition sur le parcours compétition le 26 août prochain lors de la 68e édition du concours de Pebble Beach.

Lire aussi:

Des voitures à moteur avant, dont un 'roadster' fraîchement restauré – appelé ainsi car son moteur est monté sur le côté -, seront portés à l'appréciation des juges aux côtés de voitures à moteur arrière, dont la Lotus-Ford menée à la victoire de l'édition 1965 par le mythique Jim Clark, double champion du monde de Formule 1.

Le passage au moteur arrière a été surtout amorcé avec la Cooper-Coventry Climax avec laquelle Jack Brabham – un autre double champion du monde de Formule 1 -, s'est alignée au départ de la course de 1961. Si le robuste australien n'avait pu accrocher mieux qu'une neuvième place à l'époque, sa voiture avait fait montre d'une belle tenue de route due à son architecture, qui allait faire des émules lors des années suivantes.

Cooper-Climax Indy 1961

On retrouvera également la Watson Special à moteur Offenhauser qui a permis à Parnelli Jones de remporter la classique américaine en 1963.

Le Concours d'Elegance se tient tous les ans au golf de Pebble Beach, près de Monterey, en Californie.

Watson-Offenhauser Indy 1963