Contre 36,6% aujourd'hui.

À l'image de beaucoup de constructeurs, Audi a considérablement développé sa gamme de SUV au cours des dernières années. Du petit Q2 à l'imposant Q7 en passant par les Q3 / Q5 intermédiaires et le tout nouveau Q8, l'offre est aujourd'hui pléthorique. Dans quelques mois, elle comportera aussi un modèle entièrement électrique, le fameux e-tron dont on parle déjà depuis un certain temps. Puis arrivera encore un peu plus tard un autre "coupé" plus compact, le Q4.

La marque allemande estime qu'elle a encore une belle marge de progression sur ce marché. Selon ses prévisions, les SUV représenteront même la moitié de ses ventes d'ici 2025 ! Cette projection est déjà une réalité aux États-Unis, où les Audi de la famille Q pèsent pour 51% des ventes globales depuis le début de l'année. En revanche, l'Europe et la Chine n'y sont pas encore, avec des taux de respectivement 33% et 34% des livraisons.

Voir aussi :

Avec 287'500 immatriculations depuis le mois de janvier, les Q7 et consorts ont constitué 36,6% des ventes de la marque. Le modèle le plus populaire est le Q5, qui représente à lui seul 125'750 immatriculations. Celui-ci est particulièrement populaire sur le marché chinois, qui a absorbé 40% des volumes écoulés au mois de mai (9929 Q5 sur un total de 24'700). Le lancement de la version à empattement long, qui sera produite sur place, devrait confirmer la tendance. 

Depuis le début de l'année, Audi a immatriculé un total de 785'300 voitures dans le monde, soit un gain de 6,4 % par rapport à 2017. Le mois de mai a été assez moyen, avec un petit +0,7%. La marque a rencontré des difficultés en Europe, où ses ventes ont reculé de 5,2%.