Les deux marques mettent en place un nouveau partenariat.

Très prometteuse sur le papier, la technologie de la pile à combustible peine à se développer. Néanmoins, certains constructeurs automobiles refusent de déposer les armes et redoublent d'efforts pour trouver une solution viable.

Aujourd'hui, ce sont donc Audi et Hyundai qui annoncent la signature d'un nouveau partenariat dédié au développement de la voiture à hydrogène. "Les deux sociétés prévoient de concéder des licences croisées et d’accorder l’accès à des composants non compétitifs", peut-on lire dans le communiqué, qui précise que l'accord est en cours de validation.

Lire aussi :

Actuellement, Hyundai commercialise déjà un Nexo fonctionnant à l'hydrogène, mais celui-ci semble condamné à connaître une carrière anecdotique en raison d'un prix de vente élevé. Les Toyota Mirai et Honda Clarity Fuel Cell se font également très rares pour les mêmes raisons.

De son côté, la marque allemande s'est montrée plus prudente jusqu'à présent, puisqu'elle s'est contentée d'installer cette technologie sur différents concepts. L'histoire a commencé avec l'A2H2 de 2004, puis s'est poursuivie avec Q5 HFC de 2008 et l'A7 Sportback h-tron quattro de 2014. Ce dernier a introduit l'appellation "h-tron" qui sera utilisée sur les prochaines voitures à hydrogène de la marque. En 2016, un autre concept Audi muni d'une pile à combustible a vu le jour, le SUV h-tron quattro.

L'un des principaux défis de Hyundai et Audi sera donc de mettre au point quelque chose de plus attrayant sur le plan financier. Pour que leurs efforts aient un sens, il faudra également que le réseau d'alimentation en hydrogène se développe considérablement dans les prochaines années.