C'est la première fois qu'elle conduit dans son pays !

C'est désormais fait, les femmes d'Arabie Saoudite sont désormais autorisées à conduire dans leur propre pays. L'annonce avait été faite il y a quelques mois, en septembre 2017, et est effective depuis quelques heures. Une grande avancée pour les droits des femmes dans ce pays qui inclue également d'autres choses telles que la réouverture aux femmes des cinémas, le droit d'aller dans des concerts, d'aller assister à des événements sportifs dans des stades...

Lire aussi:

C'est à cette occasion que Jaguar Land Rover a invité la pilote Aseel Al Hamad à une journée sur circuit, au volant d'une F-Type. Un moment particulier puisque c'était la première fois qu'elle pilotait, qu'elle conduisait même, dans son pays ! Elle est la première femme membre de la fédération automobile d'Arabie Saoudite, et représente également les femmes auprès de la commission de sport automobile de la FIA.

Al Hamad Laps Track In Saudi Arabia As Female Driving Ban Lifts
Al Hamad Laps Track In Saudi Arabia As Female Driving Ban Lifts

Depuis l'annonce de la levée de l'interdiction faite aux femmes de conduire, les choses ont commencé à bouger en Arabie Saoudite. C'est ainsi qu'une concession réservée aux femmes a ouvert ses portes dans le royaume en janvier 2018. Tandis que les 10 premiers permis de conduire ont été délivrés à des femmes un peu plus tôt ce mois de juin. En l'occurence, elles avaient déjà le permis de conduire, mais à l'international, et non pas dans leur propre pays. Pas moins de 2000 femmes vont les rejoindre, maintenant que des cours de conduite sont également dispensés dans les universités.

"J'adore les voitures depuis ma plus tendre enfance, et ce jour est très émouvant pour moi. C'est le meilleur moment de conduite de ma vie" explique Aseel Al Hamad. "Quel meilleur moyen que de lancer ce 'World Driving Day' en faisant un tour de circuit en Jaguar F-Type, dans mon propre pays ?" 

Galerie: Interdiction des femmes de conduire en Arabie Saoudite levée