La frontière entre une GT et une supercar n'a jamais été aussi proche.

À chaque sortie d'une nouvelle Aston Martin, nous nous posons toujours cette même question : "Est-ce l'une des plus belles Aston Martin jamais réalisée ?" Nous y répondons très souvent favorablement, et cette nouvelle DBS Superleggera ne dérogera pas à la règle. Le nom Superleggera n'est pas l'apanage des marques italiennes. Aston Martin a déjà utilisé cette appellation sur d'anciens modèles entre 1858 et 1970, à savoir la DB4, la DB5, la berline quatre portes de l'époque, la Lagonda Rapide et la DB6.

Aston Martin DBS Superleggera
Aston Martin DBS Superleggera
Aston Martin DBS Superleggera
Aston Martin DBS Superleggera

Cette "Super GT" impressionne par des courbes et des lignes à la fois racées, sportives, modernes et élégantes. Tout ce que l'on demande d'une Aston Martin cela dit. Les éléments en carbone sont omniprésents au niveau de la carrosserie avec une lame avant, un diffuseur arrière ou encore un petit aileron sur la malle qui en sont agrémentés. Comme pour la DB11, un travail assez remarquable a été effectué sur l'aérodynamique grâce à des entrées d'air savamment dissimulées pour conserver toute la pureté du dessin de la voiture. Le tout permet de générer 180 kilos d'appui supplémentaire à vitesse maximale. À l'intérieur, l'ensemble est entièrement repris de la DB11 avec la présence néanmoins de nouvelles garnitures pour les sièges ou encore de nouveaux inserts.

Aston Martin DBS Superleggera
Aston Martin DBS Superleggera

Une "Super GT" se doit de posséder le moteur en adéquation avec ses prétentions. Point de V8 4,0 litres bi-turbo d'origine AMG sous le capot, mais un V12 5,2 litres bi-turbo qui développe une puissance de 725 chevaux (à 6500 tr/min) et 900 Nm de couple (entre 1800 et 5000 tr/min). Aston Martin annonce un 0 à 100 km/h abattu en seulement 3,4 secondes et une vitesse maximale de 340 km/h. La puissance est distribuée seulement aux roues arrière via une boîte automatique ZF à huit rapports. L'exécution des passages de rapports est modifiable grâce à l'usage de trois modes de conduite (GT, Sport et Sport+), qui influent aussi sur la consistance de la direction et la réponse à la pédale d'accélération.

2019 Aston Martin DBS Superleggera
2019 Aston Martin DBS Superleggera

Avec un tel nom, on s'imagine bien évidemment qu'elle dispose d'une masse inférieure à celle qu'elle remplace, c'est-à-dire l'Aston Martin Vanquish. C'est effectivement le cas puisque la firme de Gaydon annonce un poids de 1693 kilos, soit 46 kilos de moins que la Vanquish (1739 kilos). C'est également 72 kilos de moins qu'une Aston Martin DB11 (1765 kilos). Ce gain de poids est notamment dû à l'usage massif de matériaux légers comme la fibre de carbone ou encore l'aluminium. La voiture repose sur des jantes de 21 pouces encerclées par des pneumatiques Pirelli P Zero. Les ingénieurs ont également travaillé la suspension pilotée (qui reste fondamentalement la même base que sur la DB11), afin de la rendre plus ferme et plus rigide pour accentuer le tempérament sportif de l'auto. Les freins en céramique sont livrés de série et mesurent 410 millimètres à l'avant et 360 millimètres à l'arrière.

Lire aussi:

Concernant les tarifs, c'est sensiblement les mêmes que la Vanquish. En Allemagne, par exemple, la voiture est proposée à partir de 274'995 euros. Il faudra compter environ les mêmes prix en France, hors frais d'immatriculation bien évidemment. Les premières livraisons devraient débuter dès le troisième trimestre 2018.

Source : Aston Martin

Galerie: Aston Martin DBS Superleggera (2019)