Mercedes se frotte les mains.

Annoncé par de multiples teasers, l'Audi e-tron est maintenant prêt à sortir de l'ombre. Toutefois, Audi a dû reporter la date de présentation officielle après l'arrestation de son PDG Rupert Stadler.

Initialement, l'intronisation du premier SUV électrique de la marque était programmée pour le 30 août 2018. Elle devait se faire à Bruxelles, ville dans laquelle se trouve l'usine qui produira le modèle. Des invitations avaient été envoyées à certains journalistes, preuve que les choses étaient bien avancées...

Malheureusement pour Audi, les déboires de Rupert Stadler changent la donne et condamnent ce calendrier. Actuellement dans le collimateur de la justice allemande, qui le soupçonne d'avoir joué un funeste rôle dans l'affaire du dieselgate, le dirigeant allemand a été arrêté le semaine dernière et placé en détention provisoire dans la foulée.

Désormais, Audi voudrait organiser la présentation de l'e-tron aux États-Unis, à une date ultérieure qui reste à connaître. La marque allemande a fait savoir que le lancement du modèle ne serait pas retardé par ce contretemps. Il doit se faire avant la fin de l'année sur certains marchés. À l'heure actuelle, Audi enregistre déjà les précommandes en France et dans d'autres pays.

Les contrariétés d'Audi feront les affaires de Mercedes, qui sera finalement le premier des trois premium allemands à présenter un SUV électrique. En effet, l'EQC doit être dévoilé le 4 septembre à Stockholm (mais il arrivera sur le marché plus tard, vraisemblablement). BMW restera bon dernier quoi qu'il advienne, puisque la firme munichoise ne commercialisera son iX3 qu'en 2020.

Source : Automotive News

Lire aussi :

 

Galerie: 2019 Audi E-Tron cage de Faraday