Pour concurrencer le Range Rover, éventuellement.

Ces dernières années, les lancements de SUV en tout genre se sont multipliés. Certains constructeurs ont même développé une gamme complète couvrant à peu près toutes les sous-catégories que compte ce segment. Prenez par exemple le cas d'Audi : à ce stade, la firme d'Ingolstadt propose déjà le Q2, le Q3, le Q5 ainsi que le Q7. Bientôt, le Q8 que nous avons découvert il y a quelques semaines arrivera également en renfort. Puis débarqueront un peu plus tard l'e-tron, le membre "tout électrique" de la fratrie, et le Q4. Sept modèles différents, c'est assez impressionnant non ? 

Lire aussi :

Mais tenez-vous bien, l'histoire ne va peut-être pas s'arrêter là, puisque Audi ne s'interdit pas de lancer un Q9. Cette fois, l'objectif serait de concurrencer le Range Rover avec un véhicule extrêmement luxueux, plus encore que le Q7. Rupert Stadler, le patron de la marque, a lui même concédé que l'idée était loin d'être farfelue. "Les clients nous diront ce qu'ils veulent dans le futur", a-t-il déclaré au sujet de l'éventuel Q9 avant son arrestation en Allemagne. Le designer en chef Marc Lichte en a remis une couche en affirmant que les idées ne manquaient pas du côté d'Ingolstadt.

En revanche, Audi n'a pas vraiment l'intention d'élargir sa gamme de SUV vers le bas. "Je crois que nous avons déjà ce qu'il faut avec Q2 parce que c'est déjà un produit haut de gamme au bon prix", a indiqué le PDG. 

Aujourd'hui, les SUV représentent chez Audi un peu plus du tiers des immatriculations. Le constructeur allemand estime que cette part va grimper à environ 50% d'ici 2025.

Source : Autocar