La loi tant controversée devient réalité…

Attention à tous les automobilistes, et en particulier à ceux qui prendront la route ce dimanche, puisque vous serez les premiers à expérimenter la loi des 80 km/h, mise en place par le gouvernement pour réduire la mortalité routière sur le réseau de routes nationales à double sens et sans séparateur central, et que les trois quarts des français ne veulent pas.

Lire aussi:

Remise en cause à de nombreuses reprises, cette loi très impopulaire n'aura finalement pas été abandonnée, Édouard Philippe étant resté totalement inflexible face à la grogne des automobilistes, des associations de consommateurs, des élus locaux et même des députés et des sénateurs. Interrogé de nouveau sur le sujet alors que sa cote de popularité s'effondre, le Premier Ministre a assuré que cette législation n'était pas contre les usagers de la route.

"Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde", a-t-il déclaré, s'estimant "droit dans ses bottes. L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves. Chacun peut comprendre, chacun en France a été confronté à ces drames. 3 500 à 3 600 morts par an, 75 000 blessés par an, dont 25 000 font l'objet de lésions soit cérébrales soit physiques qui seront durables, permanentes et irréversibles, c'est évidemment un constat qui n'est pas acceptable, c'est un coût humain terrifiant."

 

Vous aimerez aussi:

Le Premier Ministre a également mis en rapport cette diminution de la limitation de vitesse à celle du périphérique parisien, passé de 80 km/h à 70 km/h au début des années 2010 : "Une décision a été prise il y a quelques années de faire baisser la vitesse de 10 km/h sur le périphérique parisien. Depuis que cette mesure a été mise en œuvre, on a constaté 18 % d'accidents en moins sur le périphérique." Une comparaison toutefois difficile compte tenu des nombreux bouchons sur le périphérique, dont la vitesse moyenne était de 38.8 km/h en 2014.

Une chose est sure, la loi entrera en vigueur ce dimanche, et ce même si l'installation des panneaux n'est pas finie. Édouard Philippe a "demandé à l'ensemble des forces de gendarmerie et de police de faire de la pédagogie et de l'information dans les premiers jours", mais les radars fixes seront reprogrammés à 80 km/h dès dimanche matin. Les routes avec séparateur central, ainsi que les routes à deux fois deux voies conserveront leur limitation à 90 km/h, mais il sera important pour le reste du réseau de ne pas se faire piéger par les vieilles habitudes et ne pas caler machinalement la vitesse de votre véhicule sur le 90 !