Un contrat à un milliard d'euros a été signé avec le Chinois CATL.

L'approvisionnement en batteries est aujourd'hui l'une des principales problématiques des constructeurs automobiles, notamment pour l'avenir. En effet, si les modèles électrifiés n'occupent pas aujourd'hui la majeure partie de la gamme des marques, la tendance devrait s'inverser d'ici peu, notamment chez BMW. En effet, le constructeur bavarois prévoit de commercialiser 25 modèles électrifiés d'ici à 2025. De ce fait, pour alimenter toutes ces autos, BMW vient de signer un accord à hauteur d'un milliard d'euros avec Contemporary Amperex Technology Ltd (CATL) pour la fourniture de batteries.

Lire aussi :

CATL officie déjà pour l'industrie automobile puisque Daimler fait partie de ses clients et commande régulièrement des pièces pour ses batteries. Ces pièces concernent essentiellement la chimie des cellules, une technologie qui n'est pas encore maîtrisée par les constructeurs puisqu'elle ne relève pas vraiment de leur cœur de métier. Ces derniers préfèrent investir dans des technologies moins compliquées à développer comme par exemple les moteurs électriques ou encore les réducteurs. L'entreprise chinoise devra toutefois fabriquer les éléments de batteries en Europe, au sein d'une usine qui n'est pas encore sortie de terre à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Cet accord devrait permettre à BMW d'augmenter assez drastiquement la production de voitures électrifiées et d'éliminer les tensions d'approvisionnement qui gangrènent le marché aujourd'hui. En effet, ces éléments de batteries proviennent quasiment intégralement d'Asie, ce qui pose un problème financier puisque l'import de produits manufacturés s'avère très coûteux pour les constructeurs européens, sans compter le taux de change qui s'applique entre la Chine et l'Europe.