Le constructeur tricolore passe de nouveau le cap des 440'000 unités/semestre sur le Vieux Continent.

Pour Citroën, le premier semestre de l'année est dans l'ensemble positif avec des ventes en hausse de 8,7% (573'000 immatriculations).

En Europe, qui reste de loin son principal marché, la marque française progresse de 7,4% à 444'000 voitures vendues. Cela faisait sept ans qu'elle n'avait pas atteint de tels niveaux sur le Vieux Continent. Sans surprise, ce succès repose en grande partie sur les épaules de la C3, vendue à environ 120'000 exemplaires au cours du premier semestre, et à 395'000 exemplaires depuis son lancement en novembre 2016. Le C3 Aircross monte en puissance avec près de 65'000  exemplaires écoulés de janvier à juin (100'000 depuis son lancement). Le C4 Cactus restylé a lui séduit 30'000 personnes depuis son lancement en mars.

Lire aussi :

Dans la région Chine / Asie du Sud-Est, la marque a vu ses ventes bondir de 50,5% (69'300 unités), grâce notamment au C5 Aircross. A priori, le lancement du nouveau SUV C4 Aircross (version chinoise du C3 Aircross européen) devrait permettre à Citroën de poursuivre sa croissance là-bas.

En Amérique latine, son troisième plus gros marché avec un peu plus de 30'000 voitures vendues, Citroën recule de 1,4%, notamment à cause de difficultés rencontrées en Argentine. Le lancement du C4 Cactus local dans les semaines à venir permettra peut-être d'inverser la tendance.

Enfin, ajoutons que la marque aux chevrons perd du terrain dans le région Moyen-Orient / Afrique (-30,3%, 20'000 ventes) et qu'elle est toujours aussi confidentielle en Eurasie (3100 immatriculations), malgré une progression de 19% au cours des six premiers mois.