Ils seront tous hybrides !

S'il est une marque qui ne se repose pas dans le domaine de l'automobile, c'est bien McLaren. Peu après avoir lancé sa 600LT, qui faisait suite à la sortie de la furieuse 720S et de la très confidentielle Senna, McLaren a révélé son plan pour le futur, et celui-ci comporte 18 nouveaux modèles et dérivés. Le constructeur entend par là qu'un même modèle pourra avoir plusieurs déclinaisons qui seront comptées dans ces 18, comme la 570S a par exemple eu droit à ses variantes 570GT ou 570S Spider.

Lire aussi :

Le constructeur révèle que ces 18 modèles seront tous hybrides et qu'ils comporteront tous un mode purement électrique dont l'objectif est de rouler sur circuit pendant 30 minutes en utilisant uniquement ce mode. McLaren promet également d'installer des systèmes de réalité augmentée, ou encore de localisation du véhicule, et assure que le niveau de technologie sera plus important sur cette nouvelle gamme.

La pièce maîtresse de cette nouvelle gamme sera la descendante de la P1, qui n'a pour l'instant qu'un nom de code : BP23. Celle qui sera chargée de représenter le sommet de la gamme sera tout autant une descendante de la P1 que de la F1, puisqu'elle aura un volant central et sera construite, comme la F1, à 106 exemplaires. McLaren n'a pas dit grand-chose de plus, si ce n'est que sa vitesse de pointe sera de 391 km/h ! On devrait en savoir plus sur cette hypercar avant la fin de l'année.

L'objectif chiffré avoué de cette nouvelle gamme est de provoquer une croissance de 75% pour la marque, et d'atteindre une production de 6000 véhicules par an, soit près du double de ce que McLaren a écoulé en 2017 (3340 véhicules). La marque vise un développement en Russie, en Inde et en Europe de l'Est, mais assure que tous les véhicules resteront produits à Woking.

Retrouvez notre essai de la Mercedes-AMG C 43 Coupé