Les ventes mondiales du groupe bondissent de 38,1%.

PSA peut se féliciter d'avoir signé un nouveau record de ventes au premier semestre 2018. Avec 2'181'800 véhicules écoulés dans le monde, le groupe tricolore enregistre une croissance de 38,1% par rapport à la même période en 2017.

Cela étant, il faut bien garder à l'esprit que le bilan aurait été bien moins flatteur sans l'intégration des ventes d'Opel et de Vauxhall. En effet, en ne tenant compte que des scores réalisés par les marques Citroën, Peugeot et DS, la croissance se limite à 1,9%, à 1,61 million de véhicules immatriculés.

Alors que Peugeot recule légèrement suite à la suspension de ses activités en Iran (-1,9%), Citroën et plus encore DS sont en forme, avec des hausses de respectivement 8,5 et 35% dans le monde. La marque au double chevron signe son meilleure semestre en Europe depuis sept ans. 

Lire aussi :

La famille des SUV PSA, qui s'est considérablement développée ces derniers temps, représente à elle seule 28% des ventes du groupe et plus de 609'300 unités. Notez que les modèles Peugeot constituent une part importante de ce total (339'200 unités).

Le plus gros marché du groupe tricolore reste le Vieux Continent, qui a absorbé à lui seul 1'673'700 unités, un chiffre en hausse de 61,5%. Dans ce total, 550'900 véhicules sont de marque Opel et Vauxhall.

PSA recule nettement dans la région Moyen-Orient & Afrique (-18,6%), qui avec 226'100 unités reste son second marché le plus important. La fin de l'aventure en Iran explique ce repli.

Le groupe tricolore commence à redresser la barre en Chine et Asie du Sud Est (+6,9%), même si ses scores dans cette région restent dans l'absolu plutôt faibles (163'000 immatriculations). Ajoutons pour terminer qu'il gagne 1,7% en Amérique du Sud (98'000 ventes) malgré l'effondrement du marché argentin.