Trois modèles équipés de moteurs diesel sont concernés.

Après Volkswagen, Audi, Mercedes et d'autres constructeurs, c'est au tour d'Opel d'être dans le collimateur des autorités allemandes. En effet, le constructeur au Blitz est actuellement auditionné concernant trois modèles équipés d'un moteur diesel : la Zafira, l'Insignia et la Cascada. Un porte-parole du ministère des Transports Allemand a déclaré à l'AFP : "Il y a une audition officielle contre Opel en ce qui concerne trois modèles". Pour le moment, rien ne peut être déclaré avant les résultats finaux.

Lire aussi :

Selon nos confrères du journal allemand Bild, l'Agence fédérale de l'automobile aurait de gros doutes concernant le système de gestion des gaz d'échappement qui se mettrait complètement à l'arrêt pendant la conduite. Toujours selon l'Agence, les modèles concernés pourraient rejeter une quantité d'oxydes d'azote équivalente à plus de dix fois la norme autorisée. Opel aurait déjà été informé de ce problème et devra s'expliquer dans un délai de deux semaines. 60'000 voitures seraient concernées au total.

Pour le moment, cette enquête concerne uniquement l'Allemagne. Rappelons qu'en France, Opel avait déjà fait l'objet d'une enquête, mais les investigations de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) n'avaient révélé aucun souci technique et surtout aucune irrégularité. Aucune suite judiciaire n'avait été donné. Opel s'est d'ailleurs toujours montré inflexible à ce sujet. Dès 2016, la firme germanique a toujours balayé d'un revers les rumeurs concernant l'installation de logiciels illégaux au sein de leurs modèles.