Qui veut voyager loin ménage sa monture !

Pour beaucoup d'entre vous, les vacances ont déjà débuté. Mais que ce soit pour rejoindre votre lieu de vacances comme rentrer de vacances, il est indispensable de bien préparer son trajet et son véhicule afin que tout se passe au mieux. Et de ne pas avoir de mauvaises surprises, comme débuter vos congés en attendant une dépanneuse !

1. Préparez votre voiture !

Pas besoin d'attendre le dernier au moment pour le faire, avant de partir en vacances, il est conseillé de préparer un minimum votre véhicule. Et il y a un certain nombre de contrôles faciles à faire soi-même, même pas besoin d'aller chez un professionnel !

  • Vérifiez l'ensemble des niveaux de la voiture, que ce soit l'huile moteur, le liquide de refroidissement, le liquide de frein, le liquide de lave-glace...
  • Vérifiez que toutes les ampoules, les feux stop et les clignotants fonctionnent bien
  • Vérifiez la pression des pneus en station, ainsi que la pression de la roue de secours, on ne sait jamais. 
  • Toujours côté pneus, vérifiez l'usure de la bande de roulement. La profondeur minimum des sculptures doit être d'1,6 mm, et un témoin se trouve normalement sur votre bande de roulement.
  • Vérifiez les essuie-glaces.

À l'intérieur de votre véhicule aussi pensez à prendre un certain nombre d'objets. Deux sont obligatoires : le gilet jaune et le triangle de signalisation. D'autres, conseillés seulement, peuvent se révéler utiles : une bouteille d'eau, des lunettes de soleil, un pare-soleil pour les enfants, une lampe de poche, une trousse de secours avec notamment des médicaments contre le mal des transports, un sac à vomi, un extincteur, un chiffon, des gants ou encore un éthylotest.

2. Préparez vos bagages !

La disposition de vos bagages dans la voiture est également très importante. Il faut notamment l'optimiser pour éviter d'en mettre n'importe où, et de se boucher des angles de vue comme la rétrovision. Voici quelques gestes simples : 

  • Les bagages les plus grands et les plus lourds sont à mettre au fond du coffre, et le plus bas
  • Ensuite, placez les autres bagages par ordre décroissant
  • Enfin, mettez les bagages dont vous pourriez avoir besoin au cours du trajet
  • Pas d'objets lourds sur la plage arrière, qui peuvent devenir dangereux en cas de gros freinage.  
  • Pour les objets/bagages sur le toit (coffre de toit, barres de toit, vélos...), vérifiez bien les instructions de votre installation. À noter que les barres de toit sont faites pour supporter 75 kilos. Plus c'est lourd, plus la voiture consomme !

3. Préparez votre itinéraires et votre trajet

Avant de prendre la route, il est indispensable de savoir où on va. La destination, évidemment, mais aussi de s'informer sur les conditions de circulation, de météo... D'anticiper quoi !

Pour vous aider, quelques applications (gratuites) pour smartphones sont conseillées par la Sécurité Routière comme Michelin Trafic pour connaître la circulation en temps réel, SOS Autoroute pour pouvoir appeler le poste de sécurité le plus proche ou encore Météo-France. Vous pouvez également préparer votre trajet en vous rendant sur les sites internet de Bison Futé ou encore de Via Michelin.

Enfin, c'est peut-être bête à dire, mais se familiariser avec son GPS est important aussi. Il sera toujours plus facile de le régler et le programmer en avance plutôt que de découvrir son fonctionnement une fois déjà sur la route !

4. Partez reposé !

Pour faire la route sereinement, il est important de partir un minimum reposé. Idéalement, ne pas prendre la route après une journée de travail. Décompresser, en laissant son travail derrière soi. Et ne pas fixer d'heure précise d'arrivée, dans la mesure du possible, permet de ne pas se stresser sur la route.

Attention, certains horaires sont propices à la somnolence, comme le créneau entre 13h et 16h, en pleine digestion, ou alors en pleine nuit, entre 2h et 6h du matin, quand le corps est habituellement programmé pour dormir.

Pour éviter les grands départs sur les routes, et les chassés-croisés, il est également possible de partir un jour plus tôt et de faire son trajet en plusieurs étapes. Ça fait moins de route d'un coup, et permet de se reposer sur le trajet.

5. Et pour éviter le mal des transports...

Plus répandu qu'on ne peut le penser, le mal des transports touche particulièrement les enfants. Il existe quelques conseils pour faire en sorte d'y échapper. À commencer par ne pas lire durant le trajet. Les boissons gazeuses ou encore le lait chocolaté peuvent également favoriser les mauvaises sensations. Une conduite douce, sans accélérations ni décélérations brutales, est également conseillée. 

Si toutefois la nausée arrive, il faut essayer de se changer les idées, tout en fixant un point fixe à l'extérieur, ou en fixant l'horizon.

S'il fait très chaud, brumisateur et bouteilles d'eau sont indispensables. Il faut boire beaucoup. N'oubliez pas de faire des pauses, maximum toutes les deux heures, d'aérer votre voiture quelques minutes, et de régler la température de la climatisation à 4/5 degrés d'écart par rapport à la température extérieure.

Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bonne route, et bonne vacances !