Prends garde, Porsche Cayenne !

La rumeur annonçant l'arrivée d'un SUV Lotus ne date pas d'hier. Elle a toutefois pris une nouvelle ampleur depuis que Lotus est passé sous le contrôle du chinois Geely, celui-ci étant plus que favorable à ce projet.

Bref, sauf tremblement de terre, Lotus va céder à son tour, comme Porsche, comme Aston Martin, peut-être comme Ferrari aussi. D'après les propos de l'ex-PDG Jean-Marc Gales, le premier SUV de la marque verra le jour dans environ quatre ans, c'est-à-dire à l'horizon 2022.

Le projet n'en est donc qu'à ses débuts, et de nombreuses interrogations demeurent, des interrogations portant sur les spécifications de l'engin bien sûr (et notamment son poids), mais aussi sur ses lignes. Pour le second point, nous tentons d'apporter une première réponse avec cette illustration réalisée par nos soins.

Lire aussi :

L'exercice consistant à imaginer un modèle avant sa présentation est toujours un peu périlleux. Il l'est d'autant plus quand le modèle en question commence à peine à être développé, et qu'il n'a pas été surpris sur la route, situation qui est précisément celle à laquelle a été confrontée l'auteur de ce dessin. En plus de cela, Lotus n'a pas de codes esthétiques clairement définis, ou tout du moins sont-ils moins prégnants que ceux de Porsche, de Lamborghini ou de Bentley. Heureusement, notre designer a pu compter sur les images brevetées pour imaginer cette Lotus, qui a plutôt fière allure.

Un petit mot sur l'aspect technique pour terminer : d'après les dernières rumeurs, Lotus n'hésitera pas à utiliser de nombreux composants développés par Volvo pour ce modèle. La marque anglaise pourrait même emprunter un quatre-cylindres hybride à son partenaire suédois.

 

Illustration SUV Lotus