Le groupe français en est fier.

Le 1er septembre 2018 marquera l'entrée en vigueur du cycle d'homologation WLTP. Ces nouvelles normes ont pour objectif de mieux de refléter la consommation en carburant ainsi que les émissions de particules en conditions réelles. Le cycle d'homologation WLTP succède au NEDC, en vigueur depuis 1992, et qui a été décrié plusieurs fois à cause de son protocole et de ses résultats qui sont souvent en décalage par rapport à la réalité.

Lire aussi:

Cela n'est pas sans conséquence pour les constructeurs, qui doivent homologuer tous leurs véhicules. Le groupe Volkswagen semble rencontrer quelques difficultés, ce qui l'a poussé à ralentir la production des véhicules et à louer des terrains vagues pour stocker les voitures neuves en attendant d'obtenir les certifications. D'autres constructeurs ont fait le choix de stopper la commercialisation de certains modèles afin de leur greffer un filtre à particules qui réduira les rejets en particules polluantes.

Peugeot 508
Présentation Citroën C5 Aircross 2018

Du côté de PSA, tout va pour le mieux. Le groupe français a fait savoir au mois de juillet dernier que tous ses modèles seront certifiés à la rentrée 2018. À la fin du mois de juillet, 80 % des voitures PSA étaient déjà homologuées et respectaient les nouvelles normes. Le seul modèle qui a dû être retiré de la gamme est la Peugeot 308 GTi. En effet, la version la plus sportive de la Peugeot 308 n'a pas pu être homologuée. Le constructeur au lion a donc retiré ce modèle de ses chaînes d'assemblage et du catalogue, mais la Peugeot 308 GTi sera de retour au mois d'octobre 2018 avec un filtre à particules. 

Les véhicules du groupe PSA ne sont pas les seuls à être conforme aux nouvelles normes puisque tous les moteurs Volvo le sont déjà.