"Quelque chose comme cela n'est pas complètement fou", d'après Albert Biermann.

L'histoire récente a prouvé que les marques asiatiques sont capables de réaliser bien des prouesses en l'espace de quelques années. Du côté du sud-coréen Hyundai, on s'attaque en ce moment à un défi de taille : se construire une nouvelle image de marque plus valorisante. Pour réussir là où d'autres marques ont échoué, le constructeur mise sur des modèles sportifs, ceux que développent son département N basé en Allemagne. C'est ainsi qu'on été lancées récemment l'i 30 N et le Veloster N, lequel est réservé aux marchés américain et sud-coréen. Dans quelques semaines, la famille s'agrandira avec l'i30 N fastback, qui sera présentée à l'occasion du Mondial de Paris. Et sur le plus long terme, Hyundai demandera à son département sportif de s'attaquer à d'autres modèles : un SUV probablement, mais aussi potentiellement la Ioniq électrique !

Lire aussi

Autant la piste d'un SUV N est évoquée depuis un long moment, autant celle d'une Ioniq N est totalement nouvelle. Elle a été abordée par Albert Biermann, dans un entretien accordé à Automotive News. "Si l'on pense aux voitures d'après 2021 pour N, je crois que nous ne pouvons pas ignorer l'électrification", a-t-il admis, avant d'ajouter : "Nous avons par exemple une Ioniq EV. Si nous trouvions une belle batterie, un moteur et un onduleur plus performants, nous pourrions fabriquer une Ioniq EV N avec un beau châssis et plus de puissance". Et l'homme de conclure : "Quelque chose comme cela n'est pas complètement fou".

Cette rumeur s'ajoute à celles annonçant l'arrivée d'une nouvelle sportive spécifique à la branche N. Il pourrait s'agir d'un modèle assez radical, pourvu d'un moteur en position centrale-arrière. Un mulet obéissant à ce portait robot a été surpris par le passé, mais rien n'est encore sûr pour le moment...

Source : Automotive News