Cela pourrait valoriser la marque à hauteur de cinq milliards de livres.

Après quelques mois de rumeurs, Aston Martin vient d'annoncer son intention d'arriver en Bourse. Cela fait notamment suite à des ventes en hausse et à la volonté du constructeur britannique de se consolider financièrement. Selon la presse anglaise, l'opération qui aura lieu n'a pas encore été exactement planifiée mais la valorisation se situera aux alentours de cinq milliards de livres, soit environ 5,5 milliards d'euros. Plus de détails seront apportés autour du 20 septembre prochain, lorsque la marque publiera un communiqué plus précis.

Aston Martin pourrait, toujours selon la presse britannique, mettre un quart de son capital sur le marché, soit environ un milliard de livres (1,1 milliard d'euros). Daimler devrait rester actionnaire en possédant toujours 4,9 % des parts. Les actuels propriétaires, le fonds d'investissement italien Investindustrial et des investisseurs koweïtiens devraient quant à eux vendre leurs actions.

Lire aussi

Retour gagnant

Après de nombreuses difficultés financières il y a encore moins de dix ans, Aston Martin se porte aujourd'hui bien mieux. La firme a même renoué avec les bénéfices l'an dernier, une première depuis 2010. En 2018, Aston Martin a annoncé une hausse de 8 % de son chiffre d'affaires sur les six premiers mois de l'année, à 445 millions de livres (environ 400 millions d'euros).

Les objectifs de la marque sont clairs, Aston Matin espère produire entre 6200 et 6400 voitures cette année, puis 7300 en 2019, avant d'atteindre la barre des 10'000 en 2020. Ce serait alors deux fois plus que le nombre de voitures vendues l'an dernier. La gamme a très largement évoluée depuis avec l'arrivée de la DB11 en guise de fer de lance pour le renouveau, puis cette année ce fût au tour de la Vantage de pointer le bout de son capot, tout comme la DBS Superleggera. Viendra ensuite un SUV, le DBX, puis de nouveaux modèles électrifiés.

Dans les pas de Ferrari ?

Les introductions en Bourse ne sont jamais évidentes pour les constructeurs automobiles. Aston Martin espère intégrer les principaux indices FTSE de la Bourse de Londres. Si cette opération se concrétise, la firme britannique signera la plus importante "Initial Public Offering" (introduction en Bourse) depuis celle de Ferrari qui s'est fait coter il y a environ trois ans à Milan puis à New York. Pour vous donner un petit ordre d'idées, Ferrari fût introduit en Bourse sur les mêmes bases de valorisation que celles pour le moment envisagées par Aston Martin. Aujourd'hui, Ferrari pèse environ 31,9 milliards de dollars.