L'entreprise aura bientôt sa propre piste d'essais.

Aujourd'hui, la marque Dyson concentre son activité sur la production d'aspirateurs, de ventilateurs et de sèche-mains. Demain, elle investira également le marché automobile, avec un modèle entièrement électrique.

La marque anglaise ne cache plus ses ambitions depuis quelques mois déjà. Elle est revenue à la charge jeudi, annonçant fièrement que les 400 ingénieurs engagés dans ce projet avaient pris leur quartier dans un nouveau centre de recherches. Celui-ci se trouve dans la ville anglaise d'Hullavington, sur une ancienne piste d'aviation qu'utilisait jadis la Royal Air Force. À quelques kilomètres de là, Dyson détient un autre centre de recherches plus ancien, qui arrive à saturation de ses capacités.

Lire aussi

 

"Jusqu'à présent, Dyson a investi 84 millions de livres dans son nouveau centre de technologie avec la restauration de deux hangars datant de 1938. Les 400 membres de l'équipe automobile de Dyson ont déménagé dans ce nouvel espace et trois bâtiments supplémentaires en cours d'aménagement seront prêts dans les mois à venir", déclare le roi de l'aspirateur dans son communiqué.

Dyson va poursuivre ses efforts et prévoit notamment d'injecter 120 millions de livres supplémentaires dans le site d'Hullavington, afin par exemple de construire une piste d'essais de 15 km.

La voiture électrique devrait finalement être lancée en 2021, et non pas en 2020 comme cela avait été initialement annoncé. D'après les premières informations, elle serait pourvue de batteries "solides" et serait plutôt haut de gamme. À terme, Dyson voudrait élargir son offre avec deux autres modèles, eux aussi électriques.