L'événement a de nouveau été un grand succès !

Plusieurs mois (de repos) après Le Mans Classic, les concurrents des courses historiques by Peter Auto ont repris le chemin des circuits en ces temps de rentrée pour aller disputer les Dix Mille Tours du Castellet. Le spectacle a été au rendez-vous dans les différentes classes des neuf plateaux de l'épreuve avec des chiffres impressionnants, puisque ce sont 298 voitures qui ont pris la piste, soit près de 50 de plus qu'en 2017.

Lire aussi

Du côté des voitures, on a retrouvé de véritables pièces de collection comme une Ferrari 250 GT Berlinetta de 1960, une Shelby Cobra Daytona de 1865, une Ford GT40 de 1968, ou encore une BMW 3.0 CSL de 1975, mais aussi des voitures plus récentes venues tout droit des championnats d'endurance, telles que la Ferrari 333 SP (1997), la Dodge Viper GTS (2002), la célèbre Sauber Mercedes C11, ou encore les anciennes gagnantes du Mans, les Peugeot 905 et 908.

Le Global Endurance Legends, regroupant les voitures ayant participé aux 24 heures du Mans, n'était pour le moment qu'un plateau de démonstration, mais il pourrait bien faire son retour de manière plus officielle l'année prochaine, tant il a suscité de l'engouement. Inscrit au calendrier des événements by Peter Auto depuis 2010, l'épreuve des Dix Mille Tours sur le Circuit Paul Ricard reste très populaire grâce aux infrastructures du circuit, mais aussi grâce au cadre unique de l'arrière-pays varois.

Jusqu'ici manche de clôture de la saison, l'épreuve du Castellet a été avancée et ce sera désormais Imola qui clôturera les événements pour 2018, dans près de deux mois. L'épreuve figurera de nouveau au calendrier l'année prochaine puisque, comme Le Mans Classic, elle a enregistré une affluence toujours en hausse avec 15'000 spectateurs contre 12'000 l'année dernière. L'engouement autour de l'événement permet toujours de voir énormément de voitures de collection puisque des clubs sont aussi présents pour organiser des roulages sur le circuit dans le cadre du week-end.