Si le feu vert est donné, la marque choisira peut-être de s'associer à un autre constructeur.

Toyota aimerait poursuivre son offensive sur le marché des voitures plaisir avec une nouvelle Celica, ou une nouvelle MR que nous avons imaginée sur l'illustration ci-dessus.

L'information repose sur de récentes déclarations de Masayuki Kai, l'ingénieur en chef assistant de la Supra. "Nous voulons voir renaître la Celica, nous voulons voir renaître la MR2 (l'autre nom de la MR, NDLR)", a-t-il avoué aux journalistes de Road & Track, ajoutant que les choix se feraient "en fonction des besoins des marchés". Toujours d'après lui, si Toyota optait pour la solution de la Celica, cela donnerait plutôt naissance à un coupé à transmission intégrale, afin de ne pas gêner les propulsions GT86 et Supra. Dans le cas d'une héritière de la MR, nous aurions plutôt affaire à une voiture à moteur central.

Vous aimerez aussi

Masayuki Kai a précisé que Toyota pourrait aussi écarter la piste de la MR et celle de la Celica pour finalement proposer un modèle complètement différent. Il a également souligné qu'il était de plus en plus compliqué de se lancer sur le marché des sportives, principalement pour des raisons de coût. Face à cette situation, les constructeurs n'ont d'autres choix que d'unir leurs forces pour limiter les dépenses. Dans le cas de Toyota, les partenaires se nomment actuellement BMW (duo Z4 / Supra ) et Subaru (duo BRZ /GT86).

Pour rappel, le chef de Toyota Racing avait déjà laissé entendre qu'une troisième sportive pourrait se joindre aux GT86 et Supra. Il semblait plutôt privilégier la piste d'une nouvelle MR.

Source : Road&Track