Le constructeur préfère s'orienter vers des modèles typés grand tourisme.

Alors que Hyundai se met à développer d'authentiques sportives via son département N, Kia choisit d'adopter une stratégie moins téméraire. La marque compte bien proposer des modèles plus excitants à conduire à l'avenir, mais ceux-ci seront plus dans l'esprit GT, c'est-à-dire un peu moins radicaux.

Cette orientation est par exemple incarnée par la nouvelle Ceed GT. Plus sportive que les autres déclinaisons de la gamme, elle n'en demeure pas moins raisonnable sur le plan technique. En effet, plutôt que d'installer le 2,0 litres de la Stinger, Kia a jeté son dévolu sur le 1,6 litre turbo dans une configuration délivrant 204 ch. À titre de comparaison, la Hyundai i30 N affiche, elle, une puissance de 275 ch.

Vous aimerez aussi

"Pour Kia, il n'y a pas de projet de département haute performance", a déclaré Albert Biermann, le chef du développement des modèles sportifs Kia/Hyundai dans un récent entretien. "Nous l’avons fait avec Hyundai N, mais il est clair que nous ne le ferons pas avec Kia, et les modèles GT doivent être dans l'ensemble raisonnables", a-t-il ajouté, précisant que les coûts de développement d'une vraie sportive étaient trop élevés pour qu'ils en soient autrement.

Pour autant, la marque ne compte pas se reposer sur ses lauriers, et promet par exemple que la prochaine Optima GT marquera des progrès notables sur le plan des performances et du comportement. Elle ne s'interdit pas non plus de proposer le traitement GT sur d'autres modèles de la gamme. Mais "il n'y aura pas de grand déploiement", tempère Albert Biermann.

Source : Autocar