Le 0 à 100 en moins de deux !

Si la majorité des hypercars viennent d'Europe, les autres continents semblent décidés à se faire une place sur ce marché ultra élitiste. Aussi, c'est le cas de la marque Aspark, qui avait présenté au Salon de Francfort l'an dernier la Owl, une hypercar électrique au sujet de laquelle la marque avait annoncé un 0 à 100 km/h en moins de deux secondes.

Lire aussi

Depuis, les performances ont été annoncées officiellement, et la fiche technique de cette impressionnante voiture dévoilée. Clairement, cette hypercar a été pensée pour l'accélération, et pour rien d'autre. Elle veut empiéter sur le terrain du Tesla Roadster, et devenir la voiture la plus prompte à s'arracher de son emplacement, et cela lui confère des caractéristiques particulières.

D'une longueur de 4,83 mètres, la Owl ne fait que 99 centimètres de hauteur et affiche, grâce à son châssis en carbone, seulement 850 kilos sur la balance ! Le 0 à 100 est officiellement annoncé en 2 secondes pile, mais c'est évidemment en 1,9 seconde que le constructeur veut y parvenir, pour jouer dans la cour du Roadster d'Elon Musk. Le couple de 764 Nm est instantané grâce aux deux moteurs électriques qui culminent à 430 chevaux en transmission intégrale.

Un tel concentré d'énergie a des inconvénients, avec une vitesse maximale de "seulement" 280 km/h, ce qui reste toutefois raisonnable, et une autonomie annoncée de 150 kilomètres. Mais elle a également un prix, puisque les 50 exemplaires prévus par Aspark seront vendus à 3,5 millions d'euros l'unité. On vous laisse admirer son design radical, qui fait son effet dans les allées du Mondial de l'Automobile.

 

Le concept Peugeot E-Legend, lui aussi électrique