Stadler n'est plus le boss d'Audi.

Depuis le mois de juin 2018, le patron d'Audi, Rupert Stadler, est en détention provisoire en Allemagne suite à l'épineuse affaire du dieselgate. Cette semaine, le groupe Volkswagen - maison mère d'Audi - annonce le départ du patron de 55 ans. Selon le groupe, Rupert préfère se concentrer sur sa défense, et ne peut donc pas remplir pleinement ses fonctions.

Chez Audi, le départ définitif de Rupert Stadler n'a pas de réel impact puisqu'il est remplacé depuis l'an dernier par Abraham Schot. Rupert Stadler négocie avec le groupe Volkswagen depuis plus de quatre mois concernant les conditions de son départ. Selon l'agence allemande dpa, Stadler espérait une indemnité de plusieurs millions d'euros (10 millions d'euros et plus). Cependant, et toujours selon la dpa, Stadler ne recevra qu'un peu moins d'un million d'euros d'indemnités immédiates. En effet, d'autres indemnités pourraient lui être versées à l'issue de la procédure judiciaire (s'il est reconnu non coupable). 

Avec le départ de Rupert Stadler, le groupe Volkswagen espère rapidement enterrer l'affaire du dieselgate qui a éclaté trois années en arrière. Depuis, le groupe allemand cherche à se racheter une image en investissant massivement sur les véhicules hybrides et électriques. C'est par exemple le cas de Porsche qui a définitivement enterré le diesel et qui se prépare à lancer son premier véhicule 100 % électrique, la berline Taycan.