L'ampleur du plan social n'a pas encore été révélée.

À la fin du mois de juillet dernier, Ford a annoncé une vaste restructuration au sein de l'entreprise. Si ce remaniement reste pour le moment encore assez opaque, la firme américaine vient d'indiquer ce vendredi qu'elle allait, sans réelle surprise, réduire ses effectifs. Pour le moment, l'ampleur du plan social n'a pas été précisée, Ford précise simplement que chaque niveau de direction sera chargé de restructurer son propre groupe. La porte-parole de la marque s'est montrée plutôt claire au sujet de ces changements en annonçant que "cette réorganisation serait assez visible" et que "la société souhaitait informer les travailleurs de ses plans à l'avance". Ces coupes devraient être décidées d'ici le second trimestre 2019.

Si rien est encore défini, certains analystes affirment que les suppressions de postes les plus nombreuses se produiront au sein des entreprises étrangères, notamment celles qui ont connu quelques difficultés ces dernières années. Outre les suppressions d'effectifs, Ford a également annoncé en juillet dernier vouloir revoir le design de certains modèles, réexaminer quelques partenariats stratégiques, notamment concernant l'électrification de la gamme, et surtout allouer son argent vers d'autres segments plus rentables.

Ces dernières années, les coûts ont augmenté assez significativement pour Ford, notamment en raison de l'augmentation des effectifs, mais également de l'investissement en matière d'ingénierie et de développement. De ce fait, les bénéfices ont chuté et Ford peine à revenir à son meilleur niveau à Wall Street. Pour ne rien arranger, le gouvernement Trump ne semble pas vouloir plaider en la faveur de la marque américaine, puisque les nouvelles taxes sur l'acier et l'aluminium ont déjà coûté un milliard de dollars au constructeur.