Seul le V8 devrait se glisser sous le capot du SUV britannique.

En marge de l'entrée en Bourse d'Aston Martin, les dirigeants de la marque ont confirmé que le moteur V8 4,0 litres bi-turbo, issu de chez Mercedes-AMG, viendrait se glisser sous le capot du DBX, le futur SUV haut de gamme de la firme britannique. En soi, ce n'est pas vraiment une surprise puisque ce moteur équipe d'ores et déjà la DB11, dans sa version la moins radicale, mais aussi la nouvelle Vantage. Cependant, on aurait imaginé la présence du V12 sur la version la plus puissante, une variante qui aurait pu développer environ 600 chevaux. Mais visiblement les dirigeants ont opté pour une autre solution.

En effet, vous n'êtes sûrement pas sans savoir que la firme de Gaydon se positionne elle aussi sur l'électrification de sa gamme. Le futur SUV de la marque est bien évidemment concerné, même s'il faudra attendre un petit moment après sa sortie pour découvrir une version hybride, puis une version 100 % électrique. Dans tous les cas, Aston Martin travaille bien sur ce type de technologie, en témoigne l'arrivée prochaine de la RapidE, une berline 100 % électrique dont Andy Palmer, le patron de la marque, communique déjà quelques informations sur les réseaux sociaux.

L'Aston Martin DBX (le nom n'est pas encore définitif), sera bien évidemment inspiré des traits du concept-car DBX présenté en 2015. La voiture devrait voir le jour d'ici 2020 et sera produite au sein de la nouvelle usine de St Athan, au Pays de Galles. L'arrive d'un SUV au sein d'une marque comme Aston Martin est toujours un petit évènement, comme l'était le Cayenne pour Porsche et l'Urus pour Lamborghini. Celui-ci devrait permettre de faire littéralement exploser les ventes dans les années à venir et ainsi pérenniser l'avenir de la marque durant quelques années.