Rien n'est encore joué, mais cette prime ne concerne que les véhicules hybrides et rechargeables.

En 2018, le gouvernement a supprimé la prime de 1000 euros accordée lors de l'achat d'un véhicule hybride. Cette dernière pourrait faire son retour annonce François de Rugy, le ministre de la Transition écologique. En effet, le ministre a déclaré être favorable à une prime de 1000 à 2000 euros pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable. Il faut préciser que les particuliers qui achètent un véhicule électrique neuf bénéficient d'une prime pouvant aller jusqu'à 6000 euros, il serait donc injuste qu'aucune prime ne soit accordée pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable. 

Pour financer cette prime - qui ne concerne pas les véhicules hybrides - le ministre veut se servir de l'excédent généré par le malus écologique. En effet, le malus a généré 45,40 millions d'euros d'excédent en 2017, il serait donc judicieux de l'utiliser pour financer cette prime. 

Pour rappel, la prime pour l'achat d'une voiture neuve hybride et rechargeable était de 1000 euros en 2017 et de 4000 euros en 2015. Concernant l'achat des véhicules hybrides non-rechargeables, la prime était de 2000 euros jusqu'en 2015, puis elle a été supprimée au 1er janvier 2017.

Selon François de Rugy, le marché des véhicules hybrides non-rechargeables n'a pas besoin de cette prime. Le ministre de la Transition écologique en profite pour préciser que le secteur des transports représente 30 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, et qu'il souhaiterait une baisse de 40 % des émissions de COdes voitures à horizon 2030.