La marque ne fera pas appel.

Dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués révélé il y a maintenant de cela trois ans, Audi, filiale du groupe Volkswagen, va payer les 800 millions d'euros d'amende en Allemagne. Au sein d'un communiqué paru ce mardi 16 octobre, le groupe Volkswagen a annoncé l'acceptation de la part d'Audi concernant l'amende infligée par le parquet de Munich. Audi reconnaît également sa responsabilité dans le scandale qui a entaché le secteur de l'automobile.

Jusqu'à présent, le dieselgate a coûté à Volkswagen pas moins de 27 milliards d'euros, ce qui inclut, au-delà des amendes infligées, les procédures de rappel des véhicules concernés par ce scandale. Cette somme intègre également une amende d'un milliard d'euros imposée au géant Allemand par le parquet de Brunswick. Le paiement aura bien évidemment un impact négatif sur le résultat financier du groupe Volkswagen en 2018.

Du côté du parquet de Munich, on indique avoir "mis en évidence des manquements au devoir de surveillance" au sein de l'entreprise "en rapport avec l'homologation de voitures diesel, qui ne respectent pas les réglementations". Pour rappel, en juin dernier, la justice allemande avait placé en détention provisoire l'ancien patron d'Audi, Rupert Stadler. Ce fût la première incarcération d'un très haut responsable dans le cadre de cette enquête. En revanche, l'amende infligée au constructeur d'Ingolstadt n'aura pas d'impact sur les poursuites individuelles visant notamment Rupert Stadler, a précisé le parquet.