Et pourtant, elles circulent déjà.

Depuis le mois d'avril 2018, plusieurs voitures-radar privées circulent en Normandie. La Sécurité routière a commandé un total de 26 voitures-radar, mais pour le moment, seulement 12 sont en circulation. Ces voitures ne sont pas conduites par les forces de l'ordre, mais par des employés d'une société privée qui ont pour mission de parcourir des kilomètres et de verbaliser tous excès de vitesse.  

Cependant, depuis leur mise en service, ces voitures-radar n'ont verbalisé aucun automobiliste précise le ministre de l'Intérieur après une question de Mme Claire O'Petit, députée La République en Marche de l'Eure. En effet, les voitures-radar circulent, mais ne sanctionnent pas encore les excès de vitesse. Elles ne sont pas encore en service, mais elles continueront de rouler pendant de longs mois au cours "d'opérations de préparation à la mise en service opérationnel".

Les voitures-radar existent en France depuis 2013. Mais à partir de cette année, elles seront conduites par des employés privés, que la société Mobiom est en train de recruter. Le but est de libérer du temps pour les forces de l'ordre, et ces voitures-radar resteront "sous contrôle strict de l’État". Les Peugeot 308 équipées de radars circuleront de 6 à 8 heures par jour (contre 1h30) de jour comme de nuit, selon des itinéraires prédéfinis par la Délégation à la sécurité routière.

Enfin, en ce qui concerne le déploiement des voitures-radar dans le reste de la France, il faudra attendre 2019 et 2020. Au total, 383 voitures-radar seront déployées !