Le dernier V10 ?

Une Audi capable de tenir tête à une Lamborghini, une Porsche ou encore à une Ferrari ? Il y a encore une dizaine d'années, cela paraissait purement utopique. Pourtant, au lancement de la première R8 en 2007, avec un V8 atmosphérique en position centrale arrière, la firme allemande frappait un grand coup dans le segment des coupés sportifs avec une voiture performante, mais aussi relativement bien placée au niveau de ses tarifs par rapport à la concurrence. Les temps ont maintenant changé, et si l'Audi R8 a considérablement gonflé ses prix, elle est aussi maintenant beaucoup plus efficace, au point même de changer de catégorie puisqu'elle sévit maintenant dans celle des supercars.

2019 Audi R8
2019 Audi R8
2019 Audi R8
2019 Audi R8
2019 Audi R8

À l'occasion de ce restylage, pas besoin de modifier tout ce qui a fait le succès de la voiture (notamment et principalement aux États-Unis), puisque le style demeure pratiquement le même, à quelques détails près. On remarque par exemple l'arrivée de trois stries au niveau du capot, comme sur la nouvelle A1, en hommage à la fameuse Audi Quattro championne des rallyes à son époque. On note également la disparition des chromes au niveau de la calandre et l'arrivée d'un nouveau diffuseur qui englobe désormais deux sorties d'échappement ovales. De nouveaux coloris et de nouvelles jantes viennent compléter le catalogue.

Sous le capot, profitons-en puisque nous avons certainement affaire au dernier bloc V10 atmosphérique de l'industrie automobile. Ce moteur, partagé avec la Lamborghini Huracán, gagne 30 chevaux et développe maintenant 570 chevaux pour le plus "petit" modèle. Concernant la version Performance (qui remplace l'appellation Plus), la puissance gagne 10 unités pour culminer maintenant à 620 chevaux. La cavalerie est toujours envoyée aux quatre roues via le système quattro et une boîte robotisée à double embrayage S tronic à sept rapports.

2019 Audi R8
2019 Audi R8

Dans les faits, les changements mécaniques sont un peu plus profonds qu'une simple reprogrammation moteur. Le V10 accueille désormais un nouveau filtre à particules, indispensable sur les moteurs essence. En modifiant sensiblement le système de distribution, les ingénieurs sont parvenus à obtenir quelques chevaux supplémentaires. En détails, les soupapes d'échappement ont notamment été agrandies pour réduire les pertes en friction. Toutes ces petites modifications entraînent une prise de masse comprise entre 15 et 20 kilos. Le poids gravite toujours, selon les versions, autour de 1600 kilos.

Avec ses 570 chevaux et ses 550 Nm de couple, la R8 V10 quattro (la nouvelle appellation du "petit" modèle) abat le 0 à 100 km/h en seulement 3,4 secondes (3,5 secondes en version Spyder). L'Audi R8 V10 Performance, qui développe 620 chevaux et 560 Nm passe le 0 à 100 km/h en 3,1 secondes (3,2 secondes pour le modèle Spyder). Ces performances sont étayées de nombreuses évolutions techniques, comme un système de contrôle de stabilité revu. On note aussi l'arrivée de pneumatiques Michelin Cup en 20 pouces. La R8 proposera également, en option, une barre stabilisatrice en aluminium et fibre de carbone. L'assistance variable de la direction a été améliorée, tout comme les lois d'amortissement qui, désormais, marquent un plus grand écart en fonction du choix de mode de conduite.

La nouvelle Audi R8 n'a pas encore dévoilé ses tarifs, mais ceux-ci ne devraient pas énormément évoluer. Il faudra sûrement compter aux environs de 175'000 euros pour une R8 V10 quattro de 570 chevaux, et aux alentours de 200'000 euros pour une R8 V10 Performance. La voiture arrivera en concession à partir du premier trimestre 2019.

Galerie: Audi R8 (2019)