La Scala est basée sur une petite plateforme, mais elle a tout d'une grande.

Les amateurs de voitures sont convaincus qu'il y a une grande différence entre les petites voitures (comme la Polo) et les voitures compactes (comme la Golf). Mais les plateformes modulaires telles que la MQB du groupe Volkswagen gomment de plus en plus cette différence. En plus de partager les mêmes plateformes, une petite voiture peut aussi avoir un volume de coffre plus généreux qu'une voiture compacte. Avec la nouvelle Škoda Scala, vous pouvez vous demander si c'est une petite voiture ou une voiture compacte. Nous avons rassemblé toutes les informations sur cette nouveauté, et comme il n'y a jusqu'à présent que des photos du prototype camouflé, notre illustrateur s'est amusé à imaginer le design de la Scala.

La Scala remplace la Rapid (berline) et la Rapid Spaceback (à hayon). À l'avenir, il n'y aura plus qu'une seule voiture à hayon, la Scala. Elle repose sur la plus petite version de la plateforme MQB, qui porte la désignation supplémentaire A0 et sur laquelle repose également la Volkswagen Polo, la nouvelle Audi A1, la Seat Arona et la Volkswagen T-Cross. Cela signifie que la Scala est basée sur une plateforme assez petite. Mais si vous regardez les dimensions de la nouvelle voiture de Škoda, on peut sereinement dire que c'est une voiture compacte ! Sa longueur (4,36 m) et son empattement (2,65 m) sont plus grands que ceux de la Volkswagen Golf. De plus, le volume du coffre (467 à 1 410 litres) est considérablement plus grand. Alors, petite voiture ou compacte ? Škoda classe sa nouvelle venue dans la catégorie des voitures compactes.

Toutefois, les différences entre les petites voitures et les compactes (c'est-à-dire les segments B et C) ne sont pas seulement floues en matière de taille et de volume de rangement, mais aussi en termes de technologie. Toutes les voitures "MQB" peuvent embarquer les mêmes technologies, ce n'est plus l'ingénieur qui choisit, mais le marketeur. Pour la Scala (comme pour la Polo et tant d'autres voitures), vous pouvez choisir un écran complètement digital à la place d'une instrumentation analogique. Seule la taille est encore différente. L'écran mesure 10,25 pouces dans la Scala et 12,3 pouces dans la Golf. Cependant, l'écran central de la Scala a une diagonale qui peut aller jusqu'à 9,2 pouces ; tout comme pour la Golf. Nous savons déjà à quoi ressemblera le cockpit d'après le dessin officiel ci-dessous.

Skoda Scala interior design sketch

Les systèmes d'assistance de la Scala comprennent l'avertisseur de changement de voie, l'anti-collision, un assistant d'angle mort, un régulateur de vitesse et un assistant de stationnement. Des phares à LED et un système d'attelage de remorque pivotant sont également disponibles. Les amortisseurs adaptatifs ne figureront pas au catalogue, mais la Scala aura un châssis sport et il sera possible de modifier les caractéristiques des amortisseurs.

Au niveau des moteurs, là encore, il n'y a plus de grande différence entre les segments B et C. La Scala reçoit cinq blocs. En plus d'une version au gaz naturel (1.0 G-TEC) de 90 ch, on retrouve le moteur 1.0 TSI de 95 ou 115 ch, le 1.5 TSI de 150 ch et un moteur 1.6 TDI de 115 ch. Les prix de la Scala seront entre ceux de la Fabia et de l'Octavia. Nous pensons que le prix de la Scala en entrée de gamme sera d'un peu plus de 17'000 euros. Cela correspond à peu près au prix de base de la voiture sortante, la Rapid.

Esthétiquement, la Scala est basée sur le concept Vision RS. Grâce à la Škoda Vision RS et aux photos espions, notre illustrateur a réalisé ce rendu qui n'est pas loin de la réalité. Nous saurons si notre illustrateur a raison le 6 décembre lorsque la Scala sera dévoilée à Tel Aviv. La voiture sera ensuite mise à l'eau "au premier semestre 2019", précise M. Škoda.