Robyn Denholm vient d'être nommée.

Fin septembre, la Securities and Exchange Commission (SCE) a imposé le départ d'Elon Musk de la présidence de Tesla, avant le 13 novembre. Le conseil d'administration de la marque américaine a donc du choisir un successeur, et c'est l'australienne Robyn Denholm, qui siège au conseil depuis 2014, qui a été choisie comme présidente. Elon Musk reste cependant directeur général de Tesla. Robyn Denholm prend ses fonctions de président de Tesla immédiatement, mais cumulera avec son poste de directrice financière de la compagnie australienne de télécommunications Telstra durant six mois, date de son préavis. Elle a notamment travaillé pour d'autres entreprises comme Juniper Networks et Sun Microsystems.

Président du conseil d'administration et directeur général de Tesla depuis 2004, Elon Musk a accepté de quitter la présidence de Tesla durant une durée d'au moins trois ans. Grâce à cette décision, cela empêchera une interdiction d'exercer à vie un poste de dirigeant au sein d'une entreprise cotée. Pour rappel, cette sanction fait suite à un tweet envoyé au mois d'août qui annonçait purement et simplement le retrait de la cote de l'entreprise, ce qui avait engendré un petit tremblement de terre du côté de la Bourse. Une frasque loin d'être isolé pour Elon Musk qui continue de défrayer parfois la chronique. Outre cette sanction, le directeur général de Tesla et l'entreprise vont devoir s'acquitter, chacun d'une amende de 20 millions de dollars. La procédure comprend également la supervisation de la communication des dirigeants de Tesla, sur les réseaux sociaux notamment.

De son côté, Robyn Denholm a déclaré : "Je crois en cette société et en sa mission. Je suis impatiente d'aider Elon et son équipe à atteindre une rentabilité durable et à générer de la valeur à long terme pour les actionnaires". Rappelons que Tesla vient tout juste d'annoncer son premier profit depuis longtemps. Elon Musk y va aussi de sa déclaration concernant Robyn Denholm en affirmant "qu'elle possède une solide expérience dans les secteurs de la technologie et de l'automobile". "Au cours des quatre dernières années, elle nous a aidés à devenir une entreprise rentable. Je suis impatient de travailler encore plus étroitement avec elle", poursuit-il.