Mais le nombre d'accidents est en hausse !

L'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) a publié les chiffres du mois d'octobre, lors de son baromètre mensuel. Des chiffres qui mettent en avant une diminution du nombre de morts sur les routes de l'hexagone entre le premier et le 31 octobre, avec 275 tués contre 319 à la même période en 2017, soit une baisse de 13,8 %.

De la même façon, il y a eu une réduction de 22,1 % du nombre de blessés (1895 contre 2432 l'année dernière), ce qui sont des statistiques dont on peut largement se réjouir. L'année 2018 continue à se positionner comme la meilleure année depuis 2013, et l'on pourrait même voir des chiffres inférieurs à l'année 2013, qui reste la référence en matière d'accidents mortels sur les routes en France.

Cependant, on peut toutefois trouver des nuances à apporter à ces chiffres, la première étant que malgré l'apparition des 80 km/h, très critiqués tout au long de l'année et même pendant l'été, le nombre d'accidents ne baisse pas. On a recensé en effet 5644 accidents en octobre, soit 293 de plus que l'an dernier (+ 5.5 %), pour un total de 7202 victimes de la route, soit une augmentation de 5.7 %.

Le différentiel entre la réduction du nombre de morts et de blessés et l'augmentation des accidents s'explique par différents points. Le premier, c'est évidemment la sécurité passive, qu'il s'agisse de celle des voitures ou des infrastructures. Les voitures sont notamment testées avec des normes toujours plus drastiques. Bien évidemment, il serait également malvenu d'oublier le facteur aggravant que peut constituer la vitesse dans les accidents, mais on peut surtout se réjouir de voir nos routes de plus en plus sures.

 

Une course entre la McLaren Senna et des motocross