Une petite accalmie... passagère hélas !

Après avoir atteint des sommets inquiétants, les prix des différents carburants ont amorcé un recul qui semble se poursuivre aujourd'hui encore. Ce phénomène repose essentiellement sur la baisse du cours du brut, tombé à un peu moins de 67 dollars ce vendredi. Autrement dit, l'accalmie ne doit rien à un hypothétique allègement des taxes, dont le gouvernement ne veut pas entendre parler, quitte à attiser un peu plus encore la colère des gilets jaunes. 

Selon le baromètre officiel, un litre de gazole coûtait en moyenne 1,4655 euro dans le pays le vendredi 16 novembre, soit une baisse de 1,85 centime par rapport à la semaine précédente. En l'espace d'un mois, le diesel a perdu sept centimes et retrouve ainsi les niveaux de prix constatés cet été. 

Le litre d'essence a, lui aussi, connu une petite baisse d'une semaine à l'autre. Le super SP95 a perdu 1,73 centime, à 1,4592 euros le litre, tandis que le super SP98 a pour sa part reculé de 2,48 centimes, à 1,5225 euros le litre. Le SP95-E10 s'affichait, lui, à 1,4324 euros le litre, soit une baisse de 2,7 centimes par rapport à la semaine précédente. Si l'on tient compte du dernier mois écoulé, la baisse pour ce carburant est d'environ 11 centimes.

La tendance devrait rester globalement positive à très court terme, mais ne nous y trompons pas, les prix finiront quoi qu'il en soit par augmenter, et de façon assez significative.