Un amendement au budget 2019 propose de les abandonner.

Et si le gouvernement finissait par plier concernant la hausse des taxes sur les carburants ? Pas impossible. Mais si face aux gilets jaunes, Édouard Philippe, le premier ministre, avait expliqué il y a quelques jours qu'il ne plierait pas, face au Sénat c'est peut-être une autre histoire. En l'occurence, ce mercredi 21 novembre 2018, Gérard Larcher, le président Les Républicains du Sénat, s'est prononcé au micro de RTL en faveur de l'annulation de l'augmentation des taxes sur le diesel et l'essence.

Comme le parti Les Républicains est majoritaire au Sénat, les élus vont essayer de faire passer cette annulation de l'augmentation de la fiscalité sur les carburants en défendant un amendement qui sera présenté ce jeudi 22 novembre, à la faveur de l'examen du budget 2019.

Pour rappel, la hausse des taxes est fixée à 10 centimes pour l'essence et 19 centimes pour le diesel, et ce d'ici 2022. Gérard Larcher sur RTL a précisé que cette éventuelle annulation permettrait à l'État de faire 2,9 milliards d'euros d'économies.

Source : RTL