Le gazole plus cher que l'essence.

Les semaines se suivent et se ressemblent. Et c'est tant mieux puisque l'on parle ici d'une baisse des prix des carburants qui se confirme sur les dernières semaines. Depuis octobre même. À tel point que l'on revient à des tarifs similaires à ceux de l'été dernier. En cause ? Les cours du baril en baisse, le Brent du marché européen étant passé de 86,74 € tout début octobre à 58,41 € le 23 novembre. Mais aussi un taux de change entre le dollars et l'euro plus favorable actuellement.

Comme chaque semaine, le gouvernement, plus précisément le ministère de la Transition écologique et solidaire, publie les chiffres des prix à la pompe. Et ceux de ce lundi 26 novembre 2018 s'affichent ainsi : 

Prix du litre d'essence : 

  • SP95 : 1,4528 € contre 1,4592 € la semaine précédente / -0,64 centime en une semaine

Prix du litre de diesel : 

  • 1,4553 €, contre 1,4655 la semaine précédente / -1,02 centime en une semaine

À noter que depuis début octobre, côté essence, le prix a tout de même baisser de près de 12 centimes. Ce qui sur un plein est quand même assez significatif. En faisant le calcul sur le réservoir d'une citadine, autour de 50 litres, ça fait quand même une économie de 6 euros.

En revanche côté diesel, c'est moins significatif, avec une perte de 8 centimes environ. Soit environ 4 € sur un plein de 50 litres. En effet, la baisse du du cours du baril est moins forte sur le diesel que sur l'essence. Et vous l'aurez remarqué, le diesel coûte désormais plus cher que l'essence ! Même si ce n'est pas la première fois que ça arrive, la symbolique est lourde de sens, surtout quand on sait qu'en France, 80% de la demande concerne le diesel...

Rappelons qu'à partir du 1er janvier 2019, de nouvelles taxes sur les carburants devraient être appliquées par le gouvernement. On parle de 3 centimes sur l'essence et 6 centimes sur le diesel. Si la baisse actuelle se confirme, suffira-t-elle pour absorber cette augmentation prévue ? D'autant que le but est de continuer la hausse avec 10 centimes sur l'essence et 19 centimes sur le diesel d'ici 2022.