Oui, il sera disponible en Europe !

Au Salon de Los Angeles 2018, Jeep a présenté une nouveauté particulièrement attendue. Il s'agit du Jeep Gladiator, autrement dit, un pick-up dérivé du Jeep Wrangler JL. Le Gladiator a les mêmes spécificités techniques que le Wrangler, à ceci près qu'il est plus long pour loger la benne. Selon la marque américaine, le Jeep Gladiator est le pick-up le plus à l'aise en franchissement dans sa catégorie. Avec 5,18 m de long, le Gladiator est l'ennemi du Ford Ranger, du Nissan Navara et du Toyota Hilux. Par ailleurs, son lancement est prévu en Europe à l'horizon 2020. 

Le Jeep Gladiator a un look très... spartiate. Contrairement à ses concurrents cités plus haut, le nouveau Jeep semble taillé pour l'aventure. D'ailleurs, en fonction des versions, il est possible de lui ôter les portières et le toit. De plus, le pare-brise est escamotable. 

Le nouveau pick-up par Jeep n'est pas venu pour enfiler des perles. Ce qu'il aime par-dessus tout, c'est l'aventure ! Il est doté d'un différentiel à glissement limité, de barres stabilisatrices déconnectables, de pneus spécifiques de 33" et d'une gamme de vitesses courte. Au lancement, au printemps 2019 aux États-Unis, le Jeep Gladiator sera disponible avec le moteur V6 essence 3,6 litres de 285 ch, mais également, avec le V6 diesel 3,0 litres de 260 ch. En Europe, il est probable que Jeep décide d'équiper son Gladiator avec le moteur quatre-cylindres diesel de 220 ch. 

Pour le moment, Jeep n'a dévoilé que les versions haut de gamme, à savoir, l'Overland et le Rubicon. Les versions les moins onéreuses seront révélées un peu plus tard, au même moment que les tarifs. Pour rappel, en France, les pick-up sont dorénavant assujettis au malus écologique qui peut grimper jusqu'à 10'500 euros.