Aston Martin en avait pourtant envie...

Décidément, les révélations sur Aston Martin s'enchaînent en marge du Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1. Andy Palmer, le charismatique patron de l'entreprise anglaise, après avoir annoncé qu'il souhaite doubler la production de ses modèles d'ici 2025, nous en dit un peu plus sur l'envie de devenir motoriste de F1.

Le constructeur britannique, non content de fabriquer des voitures de sport, est également très présent en sport automobile, notamment en tant que sponsor en titre de l'écurie Red Bull Racing. D'où l'étude menée avec le Groupe Stratégique F1 sur la possibilité de devenir fournisseur de moteurs à compter de 2021. Mais il semblerait que ce soit finalement compromis.

Si l'arrivée de nouveaux constructeurs motoristes avait été encouragée dans un plan pour une vision nouvelle de la F1 après 2020, Porsche et Aston Martin s'étant notamment montrés intéressés par la possibilité offerte de réaliser des moteurs moins chers, ils ont été coupés dans leur élan. 

La vision de la Formule 1 pour l'après 2020, présentée en avril, prévoyait des moteurs moins chers et plus simples pour encourager de nouveaux constructeurs à se lancer dans le sport, Porsche et Aston Martin étant présents à certaines réunions. Mais les changements de plans initiés par Liberty Media, détenteurs des droits commerciaux du championnat, auront eu raison de leur enthousiasme.

"Alors que les règles étaient sur le point de changer, nous nous sommes demandé si nous ne devions pas faire notre propre moteur pour la F1" a expliqué Andy Palmer en marge du Grand Prix d'Abou Dhabi. "Mais Liberty a alors changé d'avis, pour continuer avec le moteur actuel, alors nous avons annulé ces plans." La raison ? Permettre à Renault, Honda, Mercedes-Benz et Ferrari de rester engagés dans la discipline, après avoir initié des coûts de développement démentiels pour produire les unités de puissance hybrides.

Du côté de Red Bull, l'écurie passera de Renault à Honda pour la saison prochaine et la suite. Depuis 2014, les moteurs sont des V6 1.6 litre turbo hybrides. Andy Palmer de son côté a soutenu le partenariat de Red Bull avec Honda : "Red Bull prend sa propre décision, j'appuie certainement cette décision. C'est une bonne façon de procéder ".

À noter qu'Aston Martin a récemment annoncé la création d'un nouveau bureau régional à Yas Marina, a proximité immédiate du circuit. La nouvelle maison officielle d'Aston Martin au Moyen-Orient.

 

Source: Reuters