Chez Volkswagen aussi, on se serre la ceinture.

Le jeudi 6 décembre 2018, se tenait la conférence annuelle de Volkswagen. La marque allemande a fait des déclarations à la presse et a présenté sa feuille de route pour les prochaines années. Volkswagen croit énormément à l'électromobilité. Cela comprend bien entendu les voitures électriques, mais également, les voitures autonomes et les services de mobilité. Pour financer ses investissements futurs, la marque doit faire des économies. Ainsi, d'ici 2023, Volkswagen veut réduire ses coûts annuels de trois milliards d'euros supplémentaires ! En cette fin d'année 2018, le constructeur de Wolfsburg a déjà réalisé des économies de 2,2 milliards, mais il espère faire encore mieux afin d'atteindre une marge de 6 % en 2022.

Pour y parvenir, Volkswagen n'a pas d'autres choix que de réduire son portefeuille de produits. Ainsi, dans les années à venir, les clients ne seront pas en mesure de configurer leur voiture de manière optimale. La marque va volontairement réduire son offre (moteurs, finitions...), et peut-être même, supprimer quelques modèles du catalogue, mais cela reste à vérifier... De plus, et même si cela n'a pas été clairement affirmé par les dirigeants, le constructeur allégera sa masse salariale. Il y aura des licenciements dans les postes administratifs ; Volkswagen est déjà en train de mettre en place des systèmes informatiques afin de palier à ces suppressions de postes. Enfin, le fabricant de voitures allemand va revoir ces procédés de fabrication afin d'accroître la productivité de ses usines d'au mois 30 % d'ici 2025

Comme indiqué un peu plus haut, ces économies permettront de financer les voitures du futur. Entre 2019 et 2023, Volkswagen compte investir plus de neuf milliards d'euros pour développer ses véhicules électriques. D'ailleurs, dans les prochains mois, le géant allemand lancera sur le marché un véhicule 100 % électrique, compact, et dont le prix est sensiblement le même qu'une Volkswagen Golf diesel.