Un exemplaire du modèle original y sera exposé au printemps.

La Fiat 500 a vite dépassé le statut de simple automobile pour devenir un véritable symbole de l'époque et du pays qui l'ont vue naître. Aujourd'hui, la petite italienne fait partie des rares véhicules connus et reconnus au-delà du cercle automobile. Preuve de son aura particulière, elle va bientôt intégrer la collection du célèbre MoMA à New York.

Acquis l'an dernier, alors que la Nuova 500 soufflait sa soixantième bougie, l'exemplaire sélectionné par le musée d'art moderne new-yorkais est une 500 issue de la série F (de 1965 à 1972). Il s'offrira au regard des visiteurs du 10 février au 27 mai 2019, dans le cadre de l'exposition "The Value of Good Design" (littéralement "la valeur d'un bon design"). 

"Par son design et parce qu'elle est au cœur même de l'histoire de l'Italie du milieu du siècle, la 500 incarne bon nombre des principes qui caractérisaient le design moderniste du milieu du XXe siècle et le relie aux thèmes abordés dans les œuvres de la collection du Musée", commente Fiat. On aurait aimait que la marque italienne profite de cette actualité pour évoquer l'avenir du modèle ressuscité en 2007, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. A priori, la génération actuelle sera remplacée à l'horizon 2020. Le modèle qui prendra la suite devrait être décliné en carrosserie Giardiniera, comme la 500 originale, et sera proposé en version tout électrique.