En revanche, la marque anglaise travaille déjà sur une nouvelle version du Bentayga hybride.

L'électrique, c'est bien beau, mais cela n'est pas encore suffisamment abouti aux yeux de certaines marques. Bentley par exemple considère qu'il est encore trop tôt pour faire le grand saut. D'après Adrian Hallmark, le PDG de la firme anglaise, les batteries actuelles seraient à la peine sur des voitures massives comme le sont les Bentley. Cela se ressentirait au niveau de l'autonomie, ce qui serait évidemment problématique pour des voitures de luxe qui ne peuvent décemment se cantonner à un simple usage urbain. "Le Jaguar I-Pace est la voiture idéale sur le plan des dimensions pour la technologie des batteries (actuelle, NDLR), mais c'est trop petit pour nous", a-t-il-ajouté, indiquant ensuite qu'il n'y aurait rien de suffisamment performant à ses yeux avant 2023-2024 voire 2025.

Si la marque anglaise prend son temps, c'est donc parce qu'elle ne veut pas se louper sur un marché qu'elle prend très au sérieux. En effet, pour Adrian Hallmark, le potentiel commercial d'un modèle électrique est loin d'être négligeable. Au point de pousser sa marque à développer un modèle spécifique, plutôt qu'un dérivé d'une Bentley existante ? Ça, on ne le sait pas encore.

En attendant l'avènement du tout électrique dans sa gamme, Bentley va continuer à miser sur l'hybride rechargeable. Le Bentyaga PHEV, qui n'est toujours pas lancé en Europe (encore les normes WLTP), bénéficiera à terme d'une batterie plus grosse qui lui permettra de progresser sur plan de l'autonomie en tout électrique. Plus généralement, Bentley proposera de hybride sur tous ses modèles d'ici 2025.

Source : Automotive News