Le cours sur les marchés chutent. Les prix aussi.

Peut-être l'avez-vous déjà remarqué ces derniers jours à la pompe, les prix des carburants sont au plus bas. Et pas seulement sur les dernières semaines, mais sur l'année 2018 entière ! Non seulement ils n'augmenteront pas au 1er janvier 2019 à cause de la taxe sur les carburants, celle-ci ayant été abandonnée par le gouvernement jusqu'en 2022, mais en plus, la conjoncture actuelle fait que les cours sont au plus bas. Et donc que les prix ont baissé.

Si le cours du brut a chuté en début de semaine aux Bourses de New York comme de Londres, c'est notamment en raison d'une surproduction des États-Unis, de la Russie et de l'Arabie Saoudite, tandis que de l'autre côté, il y a un léger ralentissement économique en Chine et en zone euro. Même si en réalité, les cours du pétrole ne pèsent que pour 25% dans la facture.

À la pompe, les automobilistes peuvent donc quand même constater une baisse de 12 à 15 centimes le litre par rapport à octobre où le gazole avait atteint 1,5331 euro le litre et le Sans Plomb 95 s'affichait à 1,5735 euro. Selon les derniers chiffres publiés, c'est la troisième semaine consécutive de baisse, et le litre de gazole s'affichait en début de semaine à 1,4133 euro le 21 décembre, contre 1,4247 euro une semaine plus tôt tandis que le litre d'essence SP 95 était affiché à 1,4232 euro, contre 1,4319 euro une semaine plus tôt. Si le gazole est revenu à son niveau de fin avril, pour l'essence, le niveau est au plus bas depuis décembre 2017 !