Le petit 4x4 japonais devient un peu moins sympathique sous ce nouvel accoutrement.

L'année dernière, le paysage automobile a vu la renaissance d'un mythe : le Suzuki Jimny. Ce petit 4x4 au capital sympathie indéniable revient en force et devrait séduire une clientèle friande de petit tout-terrain facile à garer. Mais forcément, dès lors qu'une nouveauté pointe le bout de son nez, les préparateurs ne sont jamais très loin. C'est le cas du japonais Wald, connu pour ses préparations pour le moins extravagantes et notamment son label "Black Bison" désignant les préparations les plus poussées. Si l'on retrouve ce label sur de grosses berlines ou d'imposants SUV sportifs, ce nom s'applique désormais au petit Suzuki Jimny.

Suzuki Jimny Bison Noir

Le Suzuki Jimny Black Bison ressemblerait presque à une sorte de mini Mercedes Classe G 4x42. Les ingénieurs de chez Wald ont intégré des éléments distinctifs avec un aileron, une rampe de LED sur le toit ou encore des ailes élargies. On remarque également la présence d'imposantes roues chaussées de pneumatiques tout-terrain et d'une garde au sol assez largement rehaussée. Sous son capot, pas de changements, nous retrouvons un moteur 1,5 litre VVT d'une puissance de 102 chevaux. Présenté dans quelques jours à l'occasion du Salon de Tokyo, ce Jimny sera, à n'en pas douter, l'une des grandes vedettes de cet évènement.

En France, le Suzuki Jimny est d'ores et déjà commercialisé. Il est disponible avec un seul et unique moteur essence, à savoir celui précédemment cité. Il peut être indexé à une boîte manuelle à cinq rapports ou bien à une boîte de vitesses automatique à quatre rapports. Il faut compter à partir de 17'225 euros pour une boîte manuelle et 21'175 euros pour la version avec boîte automatique. Comme toutes les voitures asiatiques dans l'ensemble, le Jimny est correctement équipé d'emblée et ne réclame quasiment aucune option supplémentaire, sauf si vous optez pour une teinte bi-ton.

'

Galerie: Suzuki Jimny Black Bison