C'était presque trop beau pour être vrai !

Avec toutes les "fake news" qui circulent, Internet est devenu pour certains un véritable terrain miné. Et difficile parfois de ne pas tomber dans le panneau ! Et quand ce ne sont pas les sites de "fact checking", censés démêler le vrai du faux, qui viennent rétablir la vérité, ce sont parfois les auteurs eux-mêmes qui révèlent la supercherie. Dommage en tout cas que ce ne soit pas plus souvent le cas !

C'est celui de ce graphiste qui a révélé le pot aux roses quant à une vidéo virale qui a fait le tour de la planète en quelques minutes, celle d'une Bugatti Chiron, garée sur un parking, visiblement copieusement vandalisée. Et pas par n'importe qui : par ce qui semble être la femme, au moins la compagne, du propriétaire de l'hypercar alsacienne. À coups de tags (cheater = tricheur, dans le sens trompeur) sur la voiture et surtout de talon aiguille, lequel est resté planté dans l'ultime coup donné dans le pare-brise, on comprenait vite qu'elle se vengeait de son mari qui était apparemment allé voir ailleurs...

 

Une scène de ménage dont le dommage collatéral est une Bugatti Chiron ? Avouez que ça prête à sourire. Et on a presque envie d'y croire, tant ça paraît insolite ! À tel point qu'à la rédaction de Motor1.com, on s'était même imaginé la tête des ingénieurs de Molsheim (ou de Carglass ??) à la vue de la voiture, arrivant pour réparation.

Et pourtant c'était bel et bien un fake. Tout était faux ! En effet, il s'agit d'un graphiste, celui qui est derrière le compte Instagram 2ncs, qui a voulu faire le buzz et a montré ses talents en imaginant et en modélisant cette Chiron en piteux état. Il faut bien dire que le résultat est bluffant !