Cette fois-ci, c'est la bonne.

Après deux concept-cars et quelques mois d'attente, Porsche lève enfin le voile sur la nouvelle 911 Speedster. Nouvelle ce n'est pas vraiment le cas puisque celle-ci est basée sur l'ancienne génération, c'est-à-dire la 991, alors que nous en sommes aujourd'hui à la 992. Pourquoi une sortie si tardive ? Tout simplement parce que Porsche a du revoir tardivement le flat-six 4,0 litres atmosphérique qui équipe la voiture, pour le mettre aux nouvelles normes. Pas d'inquiétude néanmoins pour la marque allemande puisque les 1948 exemplaires sont déjà tous vendus depuis bien longtemps.

Porsche 911 Speedster 2019
Porsche 911 Speedster 2019

Dans le détail, la nouvelle 911 Speedster est équipée d'un flat-six développant très précisément 510 chevaux et 470 Nm de couple. Le moteur est indexé à une boîte manuelle à six rapports et à une transmission aux roues arrière. Pourquoi une boîte manuelle à six rapports plutôt que celle à sept rapports ou bien même la PDK ? Tout simplement parce que la boîte six est plus légère de quatre kilos par rapport à la boîte sept, et de 18 kilos par rapports à la PDK. Le moteur hérite même d’une solution technique utilisée par la 911 GT3 R : des boîtiers papillon individuels pour une meilleure réponse du moteur. Porsche Motorsport, le département destiné à la compétition, s'est d'ailleurs chargé du projet. Concernant les performances, Porsche annonce un 0 à 100 km/h abattu en 4,0 secondes et une vitesse maximale de 310 km/h. Pour obtenir de telles performances, les ingénieurs ont également du faire attention au poids de l'auto. Avec seulement 1465 kilos sur la balance, on peut dire que c'est mission accomplie, surtout pour une voiture sans toit, et par conséquent renforcée de tous les côtés pour éviter les problèmes de torsion.

Le couvercle du compartiment à bagages avant, les ailes avant et le coffre à bagages arrière sont fabriqués avec un matériau composite à base de fibres de carbone. Les panneaux avant et arrière héritent eux aussi d'un matériau léger avec la présence de polyuréthane léger. Toujours pour un souci de poids, la climatisation est uniquement disponible en option gratuite et la capote en toile est entièrement manuelle, mis à part le mécanisme de verrouillage qui est à commande électrique. Du côté du freinage, même acabit, avec des freins en composite céramique PCCB. Le châssis de la 911 Speedster est doté, comme les GT3 et GT3 RS, de roues arrière directrices.

C'est donc encore un nouveau chapitre qui s'ouvre chez Porsche avec cette nouvelle variante Speedster. Rappelons que l'histoire des Porsche Speedster commence en Amérique du Nord, d'où a présentation officielle de la voiture à New York. Les variantes Speedster font partie de l'histoire Porsche depuis 1952. L'ancêtre des Porsche Speedster, la 356 1500 America Roadster, était dotée d'une carrosserie en aluminium entièrement fabriquée à la main. Elle pesait environ 60 kilos de moins que le Coupé 356 et affichait 175 km/h en vitesse de pointe. Une performance bien évidemment remarquable à l'époque pour un moteur à plat de quatre cylindres et 70 chevaux. Jusqu'à 2010, huit modèles spéciaux et de série désignés Speedster ont vu le jour. La 356 A 1500 GS Carrera GT Speedster 1957 est suivie en 1988 de la première 911 Speedster. Limitée à 356 unités, la 911 Speedster de la génération 997 construite en 2010 est le dernier modèle arborant cette désignation.

'

Galerie: Porsche 911 Speedster (2019)