Le constructeur a toutefois perdu du terrain en Europe.

L'heure est venue pour Porsche de faire le bilan du premier semestre 2019. Et celui-ci est plutôt positif, puisque les ventes de la marque allemande ont grimpé de 2% par rapport au premier semestre 2018. Au total, ce sont 133'484 Porsche qui ont été livrées à travers le monde.

Sa plus belle performance, Porsche l'a réalisée en Chine, où ses ventes ont grimpé de 28% (42'608 exemplaires). Le total dans la région Asie-Pacifique / Afrique / Moyen-Orient s'élève à 57'397 exemplaires (+20%). Aux États-Unis, la hausse est moins significative : +3%, avec un total de 30'257 exemplaires écoulés de janvier à juin. L'Amérique dans son ensemble a absorbé 36'844 unités (+3% également).

Porsche a en revanche connu un premier semestre difficile en Europe. Avec 39'243 immatriculations dénombrées sur le Vieux Continent, le constructeur enregistre une baisse de 16%. Il a même eu des difficultés en Allemagne, où ses ventes ont reculé de 18% (14'186 immatriculations). Pour Detlev von Platen, membre du Directoire de Porsche AG en charge des ventes et du marketing, les mauvais scores réalisés en Europe sont dus au passage au WLTP.

Au premier semestre 2019, la Porsche la plus vendue dans le monde a encore une fois été le Macan, écoulé à 47'367 exemplaires. En pleine forme avec une hausse des ventes de 45%, le Cayenne suit derrière avec 41'725 immatriculations. Le volume que représente la version Coupé n'a pas été communiqué, mais il est certainement assez dérisoire, puisque le modèle n'est arrivée sur le marché qu'au mois de mai. Le bilan des autres modèles (911, Panamera et 718) n'est pas mentionné non plus dans le communiqué de la firme de Stuttgart.