Pour l'instant BMW Motorsport et Toyota n'ont pas encore évoqué le sujet, mais techniquement cela pourrait être possible.

Comme vous n'êtes pas sans le savoir, la nouvelle Toyota Supra est étroitement liée à la BMW Z4. Même moteur, même châssis, même intérieur, bref, les similitudes sont nombreuses. Les deux modèles étant au début de leur carrière, une ou plusieurs déclinaisons devraient peu à peu garnir le catalogue pour offrir un plus grand choix aux clients. Du côté de chez Toyota, en France, la Supra n'est proposée qu'avec le six cylindres en ligne de 340 chevaux et 500 Nm. S'il existe une Supra quatre cylindres au Japon, elle ne devrait pas arriver en Europe pour la simple et bonne raison que la clientèle de ce genre de voiture, sur le Vieux Continent, n'est pas forcément friande d'un tel moteur au sein d'une telle voiture.

De ce fait, si déclinaison il doit y avoir, il faut aller chercher un peu plus haut. La Toyota Supra pourrait par exemple puiser dans la banque d'organes de chez BMW et délaisser son six cylindres 3,0 litres actuel (nom de code : B58) pour un nouveau six cylindres 3,0 litres (S58) qui pourrait techniquement recevoir plus de 500 chevaux. Ce moteur est pour le moment installé sous le capot des BMW X3 M et X4 M Competition et prochainement sur les nouvelles générations de M3 et M4.

L'idée de partager cette motorisation avec Toyota ne semble pas refroidir BMW, c'est du moins ce qu'a laissé entendre Markus Flasch, le responsable de BMW Motorsport, dans un entretien accordé à nos confrères de chez Autocar. Plus exactement, Markus Flasch n'a bien évidemment pas fermé la porte à cette possibilité, même si les deux constructeurs n'ont pas encore évoqué cette possibilité. "Nous n'avons fait aucune proposition à Toyota en ce sens, et à ma connaissance aucune demande n'a été faite de leur part non plus", a affirmé Markus Flasch. "L'idée est intéressante, même si elle parait improbable pour le moment. Mais il ne faut jamais dire jamais". Alors, une Toyota Supra de plus de 500 chevaux, possible ou non selon vous ? Rappelons que la sportive japonaise réclame seulement 4,3 secondes pour un 0 à 100 km/h et peut atteindre 250 km/h en vitesse de pointe avec 340 chevaux.  Nous vous laissons imaginer la suite avec plus de 500 chevaux sous le capot.

Source : Autocar 

Découvrez notre essai vidéo de la nouvelle Toyota Supra

'

Galerie: Essai Toyota Supra (2019)