Un Holden Ute croisé avec une Corvette C7 !

Depuis plusieurs années, les rumeurs d'une supercar produite par Chevrolet s'intensifiaient. Précisément, les bruits faisaient état d'une Corvette abandonnant son moteur à l'avant pour avoir un V8 central. Le site Popular Mechanics explique même avoir demandé à l'ingénieur en chef du programme, dès 2015, s'il était prévu de faire une telle voiture. Mais ce dernier est resté évasif, bien que le projet de la Chevrolet Corvette C8 était déjà dans les tuyaux. 

En effet, la marque a commencé les tests pour intégrer ce fameux V8 en position centrale dès 2013, mais n'a pas voulu que ça se sache et a préféré entretenir le doute. Comment ? En utilisant comme mulet de développement une voiture qui n'avait absolument rien à voir avec la lignée des Corvette : un pick-up Holden Ute sous stéroïdes nommé Blackjack par la marque, qui permettait de préparer une révolution interne sans risquer de la compromettre.

Le pick-up qui n'en était pas un

Mais garder ce secret n'était pas chose aisée, puisque Blackjack n'a aucunement le look d'un pick-up classique. Et pour cause, derrière sa partie avant de Holden Ute, il possède un habitacle de Chevrolet Corvette C7, l'avant-dernière génération de l'Américaine, et un moteur V8 dans sa fausse benne. Mais il restait le meilleur choix possible pour ne pas faire filtrer trop d'informations sur ce changement d'architecture, comme l'explique Tadge Juechter, l'ingénieur en chef du programme.

"Avant, nous pouvions déguiser du travail de développement en modifiant un peu une voiture qui était actuelle", rappelle-t-il, puisque les Corvette ne changeaient pas de philosophie, d'une génération sur l'autre. "Vous ne pouvez pas faire ça avec les proportions d'une voiture à moteur central, donc nous avons décidé de la faire ressembler à un Ute."

Pick-up de développement de la Corvette C8

Ce pick-up ne possédait pas le bon moteur ni la bonne transmission, puisque celle qui était implémentée était une PDK, conçue par Porsche et adaptée. Mais le plus important était là, puisque cela permettait de tester un des premiers éléments cruciaux à développer, les amortisseurs arrière. Et pour simuler l'appui aérodynamique provoqué par ce qui était alors leur idée d'une Corvette à moteur central, les ingénieurs ont notamment dû inverser l'aileron arrière, afin qu'il produise beaucoup plus d'appui.

"Si vous regardez l'aileron, il est à l'envers", poursuit Juechter. "C'est parce que l'aérodynamique entrait en ligne de compte dans le développement des suspensions à faible vitesse, et cette partie avant pesait une tonne. Pour avoir un bon équilibre, nous avons donc inversé l'aileron pour recréer du poids sur l'arrière. [...] Nous savions que nous n'avions qu'une chance e bien faire. Les modèles informatiques nous aident, mais il faut construire le matériel pour apprendre."

Retraite pour Blackjack et évolution des prototypes

Premier exemplaire d'intégration

Et grâce à Blackjack (le mulet de pick-up Holden, si vous n'avez pas suivi), Chevrolet a pu constater qu'aucun fournisseur n'avait la capacité de fabriquer les pièces de structure de la C8. Pour le mulet, ce fut fait avec de l'aluminium, et 3,5 tonnes furent utilisées pour produire 200 kilos de pièces. Pour la C8, Chevrolet produira directement ces pièces dans son usine. Par la suite, Blackjack arrêta ses tests et fut remplacé d'abord par un véhicule de développement utilisant de nombreuses pièces de C7.

Cette phase de développement, en 2016 et 2017, fut l'occasion pour la marque de tester de nombreuses nouveautés à placer sur sa nouvelle voiture, qui fut d'ailleurs emmenée plus loin dans son évolution, avec l'arrivée du prototype d'intégration (photo ci-dessus). Il s'agissait du premier modèle ne possédant plus aucun mélange de pièces avec la génération précédente, et c'est le premier sur lequel s'est porté un véritable développement, et non un processus pour apprendre à fabriquer ce qui sera par la suite la première Corvette à moteur central de l'Histoire.

Source : Popular Mechanics / Photos : Roy Ritchie

'