Ce service n'étant pas rentable pour l'entreprise, il sera prochainement supprimé.

Il y a quelques mois, Le Parisien indiquait que la SNCF allait probablement mettre fin à l'Autotrain. Aujourd'hui, c'est plus ou moins confirmé, le dernier voyage de l'Autotrain est programmé pour le 14 décembre 2019. Après ça, la SNCF n'assurera plus ce service vieux de 60 ans.

Il faut dire que l'Autotrain a perdu beaucoup de clients en l'espace de trente ans à cause notamment du développement des autoroutes. Selon un document interne, il répond à un marché de niche dont 90 % des clients sont âgés de plus de 60 ans, aisés, et utilisent ce service pour rejoindre leur maison secondaire lors des vacances. Les professionnels ne représentent que 4 % du chiffre d'affaires. Selon la SNCF, pour que l'activité de l'Autotrain puisse perdurer, il faudrait investir plusieurs millions d'euros, chose que l'entreprise n'est pas prête de faire.

Avec un taux de remplissage de seulement 68 % en 2018 (51 % en 2017), Autotrain a perdu 6 millions d'euros (ce qui est équivalent à son chiffre d'affaires). Or, pour que l'activité devienne rentable, il faudrait que le taux de remplissage soit supérieur à 85 %, tout en augmentant les tarifs. Mais les clients se sont pas prêts à digérer une hausse des prix, 2/3 des clients considèrent que ce service est déjà cher payé.

Dès l'année prochaine, les clients de l'Autotrain devront trouver une autre alternative. La SNCF souligne qu'il existe une start-up, Hiflow (ex Expedicar), qui propose d'acheminer votre véhicule de trois manières différentes. Cependant, les tarifs sont bien plus élevés que pour l'Autotrain. En effet, pour déplacer une citadine de Paris à Marseille, le service vous coûtera 98 euros si votre voiture est conduite par un particulier, 735 euros par un conducteur professionnel et 394 euros si elle est transportée dans un camion.

Source: Le Parisien